PLS

PLS

5 conseils pour créer votre série Snapchat

5 conseils pour créer votre série Snapchat
5 conseils pour créer votre série Snapchat - © Tous droits réservés

28.000 jeunes de la Génération Z ont suivi #PLS, la story Snapchat quotidienne de la RTBF. Quels sont les ingrédients à retenir ?

Diffusée du 6 octobre au 29 novembre, soit 40 "stories" au total, #PLS était la première fiction européenne diffusée intégralement sur Snapchat. Quel bilan tirer de cette expérience ? Premiers constats : cette production a su trouver immédiatement son public. Avec plus de 15,8 millions de snaps vus, cette fiction obtient un excellente taux de rétention : 90% du public regardait les "stories" (épisodes) du début à la fin.

#PLS s'est même offert le luxe de terminer avec un clip musical qui bat des records. Déjà près d'un million de personnes ont visionné l'hymne du blocus façon PLS.

Mais quels sont les ingrédients du succès de cette production ? Tentative de réponse.

1. Les jeunes parlent aux jeunes

En faisant confiance à une équipe jeune (les deux producteurs ont 23 ans), la RTBF s'assurait d'avoir un produit qui colle au plus près de la cible, tant au niveau du langage ("PLS" pour commencer) que des références (ah ce fameux "boule qui chamboule"). Il aurait été compliqué, voire impossible, pour des personnes ne maitrisant pas les codes de Snapchat et de la Génération Z de les apprendre ou, pire, de les utiliser de façon artificielle, à la façon des parents qui essayent de parler à leurs ados avec leurs codes...

2. Créer le rendez-vous

Dans le millier de commentaires des fans reçus lors du dernier épisode, ils ont été nombreux à témoigner du fait que #PLS était devenu un rendez-vous quotidien, une routine. Pour certains, c'était en se levant le matin, pour d'autres, en sortant des cours. Pour alimenter cette habitude, chaque story quotidienne était divisée en 2 ou 3 "blocs" publiés à différents horaires. Le but était notamment de remonter dans la liste des Stories des abonnés (qui est par ordre anti-chronologique de publication).

3. Embarquer des influenceurs dans l'aventure

Sur Snapchat, à l'inverse des autres plateformes vidéo, vos contenus ne restent en ligne que 24h. Il est donc primordial de bâtir une communauté avant même le début de l'expérience. A défaut, vos premières stories ne seront vues que par une poignée de followers. Et pour engager des fans, quoi de mieux que de s'adjoindre les services d'influenceurs ayant déjà construit leur communauté ? Sur #PLS, les deux acteurs principaux, Simon Herck et Mipe, ont su amener rapidement plusieurs milliers de fans et ont dès lors contribué activement au succès de la story quotidienne.

4. Produire à flux tendu : un véritable challenge

Contrairement à la grande majorité des fictions qui sont tournées et montées largement en amont de leur diffusion, #PLS n'avait que quelques jours de décalage entre les tournages et la diffusion. Comme il s'agissait d'une première expérience sur ce réseau social, ce court délai permettait de s'adapter aux réactions (positives ou négatives du public). Il fallait aussi que ce qu'on voit à l'image colle au mieux à la réalité du moment (activités étudiantes, météo, etc.) puisque le public de Snapchat est habitué à consommer des images qui se sont réellement déroulées dans les dernières 24h. Le challenge était donc énorme pour l'équipe de production, réduite, qui devait assumer les rôles de réalisateur, cadreur, preneur de son, monteur, étalonneur, mixeur en même temps.

5. Chouchouter ses fans

Les fans, c'est la ressource la plus précieuse. Ce sont eux qui font le succès de votre production, mais également ceux qui en font la meilleure promotion via le bouche-à-oreille. Sur Snapchat, si votre produit plait, ils vous enverront des centaines de messages auxquels il faudra répondre. Astuce : la plupart des messages ne demandent pas de réponse très élaborée, mais les fans seront contents de savoir que vous les avez lus. Un simple "merci" ou quelques émojis seront parfois suffisants, surtout si vous croulez sous les messages. Mais quel plaisir quand vous avez acquis une communauté et qu'elle vous le rend bien ! On en profite d'ailleurs pour remercier tous les fans : ceux qu'on a croisés à Walibi, ceux qui sont venus faire de la figuration, et puis aussi tous ceux qui étaient derrière leur smartphone tous les jours pour nous regarder.