Jezabel

Jezabel

L'égalité des genres: un enjeu réussi pour Jezabel

Jezabel: une websérie
Jezabel: une websérie - © Tous droits réservés

Jezabel, la nouvelle websérie de la RTBF, a pour héroïne une jeune musicienne « muette mais pas sourde ». Si cette websérie se distingue par son côté rock’n’roll assumé, et son héroïne porteuse d’un handicap (ce qui ne l’empêche pas de vivre pleinement sa passion), elle passe également le test de Bechdel haut la main.

Qu'est-ce que le test de Bechdel? Ce test a pour vocation de démontrer à quel point certaines œuvres sont centrées sur les personnages masculins et de mettre en avant l’inégalité hommes-femmes encore trop présente dans les œuvres scénarisées. Pour passer ce test, trois conditions doivent être réunies : l’œuvre doit présenter deux caractères féminins qui doivent être clairement identifiés. Ces deux femmes doivent également avoir une conversation entre elles, et cette discussion ne doit pas tourner autour d’un personnage masculin.

Ces conditions peuvent paraître élémentaires, cependant, de nombreuses œuvres peinent à réussir ce test. A titre d'exemple, le site bechdeltest.com a passé au crible pas moins de 4000 films. Le bilan est consternant, mais pas si surprenant: 40% d'entre eux échouent au test.

Dans la websérie, Jezabel parle à plusieurs reprises avec différentes femmes (sa productrice, sa mère, …) qui sont, à chaque fois, clairement identifiées. Leurs conversations tournent aussi bien autour du boulot que de leur relation familiale et ne mentionnent que rarement les hommes.

La cellule webcréation de la RTBF cherche à représenter dans le paysage médiatique belge un panel aussi large et multidimensionnel que possible de personnages. Avec Jezabel, l’héroïne muette de la websérie éponyme, ou encore La théorie du Y (une websérie à découvrir très prochainement) dans laquelle l’héroïne explore sa bisexualité, ce sont avant tout des personnages complexes et authentiques que la RTBF met en scène.

Pour (re)voir les épisodes de la websérie Jezabel, c'est par ici.