Les Nouveaux Pauvres

Les Nouveaux Pauvres : ouvrez les yeux, ils sont partout

temporary-20161014032102
temporary-20161014032102 - © Tous droits réservés

L'expérience transmédia mêle fiction, data, témoignages et interactivité pour conduire son audience vers un constat inéluctable : nous sommes la première génération depuis longtemps qui vit moins bien que ses parents.

Si Bruxelles est sur le podium au classement des régions les plus riches d’Europe, elle est pourtant devenue une véritable machine à produire de la précarité. Et ces nouveaux pauvres sont invisibles. Etudiants, mères célibataires, pensionnés, indépendants, c’est tout un pan de la classe moyenne qui frôle aujourd’hui le déclassement.

Deux ans après #SALAUDSDEPAUVRES, le webdocumentaire transmédia qui a remporté un grand succès public et critique, la RTBF s’est associée au projet de donner une suite à cette analyse socio-économique de Bruxelles.

Après la mendicité, c’est sur l’autre extrémité du spectre de la pauvreté que s’est penché le journaliste Patrick Séverin (Prix de la Presse Digitale Belfius en 2014). Et pour traiter d’une question aussi diffuse et complexe que la précarisation de la classe moyenne, il a imaginé une production interactive transmédia qui mêle fiction, documentaire, journalisme et interactivité, en recourant tant à la vidéo qu’à la datavisualisation, la radio et la photographie, de façon à offrir au public une œuvre originale à portes d’entrées multiples, avec différents niveaux de lecture. "La fiction apporte de la légèreté mais aussi et surtout permet l’identification et l’empathie, ce qui crée une brèche dans laquelle on s’engouffre ensuite avec des faits et des chiffres qui vont alors prendre une autre dimension que lorsqu’ils sont servis isolément. Le tout est ensuite mis en perspective par des analyses d’experts ou de gens de terrain", explique l’auteur. 

La précarisation de la classe moyenne est un phénomène qui touche des profils très différents, qui ne se reconnaissent pas entre eux comme partageant le même destin. Cette individualisation des situations sociales est un des facteurs de fragilisation identifiés par l’enquête. "C’est pourquoi le choix de ne recourir que très peu au témoignage direct a été retenu. Ici, Les Nouveaux Pauvres, c’est personne, et donc, potentiellement, c’est tout le monde."

Une attention toute particulière a été portée à l’usage et à la consommation de contenu sur smartphone. "C’est pourquoi, par exemple, nous avons cadré toutes nos vidéos également en format vertical et sous-titrée. C’est une expérience de plus qu’on mène à travers ce projet."

La navigation de l'expérience permet d'ailleurs de naviguer à travers les 20 thématiques de façon non linéaire : le coût du logement, la précarité énergétique, la saturation du marché de l’emploi, la pauvreté ordinaire, le coût de l’employabilité, les travailleurs précaires, le coût des crèches, les familles monoparentales, la santé, un luxe ?, les indépendants précaires, la vie à flux tendus, l’aide sociale pour les étudiants, l’obscolescence des travailleurs, les jobs étudiants, exclusion du chômage et non-recours, la prostitution occasionnelle, la précarité alimentaire, l’autonomie en question, la précarité des aînés.

 

DECOUVREZ LE WEBDOC

Equipes :

Une création HorsZone (Patrick Séverin)
Production : Instants Productions et la RTBF
Sur une initiative du Forum, Bruxelles contre les inégalités
Avec : Wallimage, le Fonds pour le Journalisme, CERA, la Cocom, la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Cocof, Creative Wallonia.