Italie : "Cette cabine sera retirée, à moins que vous ne vous y opposiez"

"Cette cabine sera retirée, à moins que vous vous y opposiez"
3 images
"Cette cabine sera retirée, à moins que vous vous y opposiez" - © Tous droits réservés

En Italie, la population peut sauver les cabines qu'elle souhaite continuer à utiliser.

En Italie aussi, le destin des téléphones publics semble tout tracé. Une résolution d'Agcom, l'autorité italienne des communications, autorise le groupe Telecom Italia à retirer les téléphones "en trop". Seuls ceux dans les hôpitaux, les écoles et les casernes seront épargnés. La plupart des cabines se voient désormais affichées d'un panneau rouge indiquant "cette cabine sera retirée à partir du..." et une date fatidique. En somme, comme chez nous :

Contrairement aux Belges qui n'ont pas le choix de voir partir ces pièces nostalgiques, les partisans italiens de la nécessité des cabines ont une dernière carte en main : ils ont 30 jours à compter de l'affichage de cette annonce pour envoyer un mail et demander que le téléphone de leur choix reste actif, en spécifiant le motif.

Tel que chez nous, où la jeune génération n'aura pas connu les Telecards, les jeunes italiens ne connaîtront jamais les gettoni, les jetons téléphoniques.

 

A l'instar des Biblioboxx en France et Bücherboxx en Allemagne, les 'cabines-bibliothèques' ont envahi la botte : Rome, Arona et Medician se sont pourvues de "bibliocabines". Et combien de "vraies" cabines seront sauvées ? Et puis surtout, les Italiens auront-ils, eux aussi, un beau webdoc en hommage virtuel à ce patrimoine ?

 

VOIR LE WEBDOC.