PRIDE PODCAST : 5 personnalités pour raconter les sexualités d'aujourd'hui

PRIDE PODCAST : 5 personnalités pour raconter les sexualités d’aujourd’hui
5 images
PRIDE PODCAST : 5 personnalités pour raconter les sexualités d’aujourd’hui - © Tous droits réservés

Dans sa volonté de soutenir le secteur culturel qui traverse une période difficile et incertaine et de nourrir la créativité des artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la RTBF a lancé un appel à pitches pour créer une collection de podcasts natifs autour des thématiques LGBTQI+.

Un appel qui a suscité l’intérêt d’une trentaine de candidats et l’engouement des utilisateurs avec plusieurs centaines de relais et réactions sur le web.
Passée l’étape du jury, les cinq lauréats sont désormais connus : Sébastien Ministru, Dena Vahdani, Ismael Kane, Imane Belhassan et Maxime Coton écriront chacun une nouvelle de 15 minutes pour raconter l’amour autrement.
Cerise sur le gâteau : chaque autrice et auteur sera coaché en écriture par Sébastien Ministru, parrain de cette collection.

La collection de podcasts LGBTQI que nous préparons a cette ambition de déconstruire le regard limité et les préjugés sur les sexualités d’aujourd’hui. — Sébastien Ministru

Zoom sur les lauréats

Dena Vahdani : humoriste

Déna Vahdani, née à Ixelles (1991), est d’origine iranienne. Elle est humoriste et passe la moitié de son temps sur scène. Elle joue régulièrement son spectacle complet “Déna Princesse Guerrière”, qui aborde son homosexualité, ses origines, l’immigration de ses parents, ainsi que son amour pour Bruxelles (et les flamands).
Elle ajoute toujours une touche de poésie et beaucoup d'émotions dans chacun de ses projets. C’est une qualité qu’elle a appris à développer durant son master en storytelling visuel.

Maxime Coton : auteur

Diplômé de l’INSAS en 2008 (section son), Maxime a, depuis, mené une carrière professionnelle en tant qu'auteur.

Dans  le  domaine  du  cinéma,  Il a  réalisé  trois  longs-métrages documentaires, une fiction et une dizaine de courts-métrages documentaires et expérimentaux.
Ses films ont voyagé en festivals en Belgique et à l’étranger. 

En tant qu’écrivain, il a publié plusieurs recueils de poèmes multi-primés et un recueil de nouvelles. 

Dans le domaine de la radio, il a réalisé une dizaine de documentaires de création. Il s’est également aventuré à deux reprises dans le champ de la fiction radiophonique. Une nouvelle fiction intitulée Grandir, embrasser le noir (soutenue par le FACR) est en cours de production.

Depuis  plusieurs  années,  son  approche  pluridisciplinaire l’a amené à s’intéresser à la création transmedia. C’est dans ce cadre qu’il a créé l’expérience poétique de réalité virtuelle
Living Pages. L’installation s’est vue attribuer un Lumiere Award au dernier festival Stereopsia.

Depuis septembre 2016, il a le bonheur de pouvoir partager ces passions à l’Université de Namur, où, en tant que chargé de cours, il collabore au Master en Architecture Transmedia.

Imane Belhassan : étudiante

Liégeoise, Imane a obtenu un bachelier en langues et lettres modernes, un master en traduction et termine actuellement un second master de spécialisation en études de genres.

Ismael Kane : étudiant

Diplomé en cinéma, il fait de sa passion pour les arts un leitmotiv professionnel. Élevé entre deux continents, son héritage culturel est une force pour s’adapter à toute situation.

Ismael a obtenu un bachelier en science de l’information et de la communication, un master en analyse et écriture cinématographique et poursuit actuellement un master de spécialisation en langues et civilisations africaines.

Sébastien Ministru : journaliste, chroniqueur, auteur

Rédacteur en chef adjoint du magazine Moustique, Sébastien Ministru est aussi chroniqueur vedette sur les ondes radio la RTBF et auteur de comédies à succès parmi lesquelles "Ciao ciao bambino", basé sur des souvenirs d’enfance, et "Cendrillon, ce macho", relecture du célèbre conte qui s’est jouée huit ans d’affilée à Bruxelles en Wallonie. En 2018, à 57 ans, il dévoile une autre facette de son talent et publie son premier roman – "Apprendre à lire", finaliste du prix Rossel, lauréat du prix Découverte de la Fondation Prince Pierre de Monaco et du prix Sander Pierron de l'Académie royale de Belgique.

Parrain de cette collection de podcasts, il nous livre ses motivations pour cette nouvelle expérience : 

“Adolescent, je cherchais partout - dans les livres, dans les films, à la télévision - des personnages qui ressentaient les mêmes sentiments que je ressentais et qui n’étaient pas les mêmes que les autres ressentaient. Je cherchais, mais je ne trouvais rien - à part la définition - terrorisante - du mot " homosexuel " dans le dictionnaire et quelques textes à la poésie clinique qui insistaient sur l’idée que ma sexualité était  - ou en tout cas allait être - "un problème ". Aujourd’hui, les choses ont heureusement évolué et la représentation des minorités - au cinéma, dans les médias, dans les séries ou en littérature - s’est accélérée, même si parfois (souvent ?) elle s’est faite en alimentant certains stéréotypes. La collection de podcasts LGBTQI que nous préparons a cette ambition de déconstruire le regard limité et les préjugés sur les sexualités d’aujourd’hui. J’insiste sur le pluriel et la comtemporanéité du projet qui déploiera le talent et le regard d’auteurs et d’autrices qui vont dire ce que c’est qu'être homosexuel.le aujourd’hui. Ici et ailleurs et avec quelle cascade de conséquences sur leur existence.”

Rendez-vous au mois de septembre pour découvrir cette collection inédite sur les plateformes digitales de la RTBF !