Les stories Snapchat : un modèle très convoité par Mark Zuckerberg

Les stories Snapchat : un modèle très convoité par Mark Zuckerberg
Les stories Snapchat : un modèle très convoité par Mark Zuckerberg - © Tous droits réservés

Après Instagram, c’est au tour de WhatsApp et de l’application Messenger de “s’inspirer” du modèle des Stories Snapchat, ces flux d’images qu’on partage à l’ensemble de son réseau pendant 24 heures. Quand on vous disait d’investir dans Snapchat… Il n’est d’ailleurs pas trop tard pour remettre votre candidature !

Pour ceux qu’il fallait encore convaincre, on vous explique, en quelques faits et chiffres, pourquoi Snapchat est une affaire qui marche :

1. Une audience plus qu'encourageante

Habituellement peu transparent quant à ses résultats, Snapchat a récemment publié un document qui rassemble tous les chiffres officiels (pour préparer son entrée en bourse). En voici quelques uns, au niveau mondial, repris par le blogdumoderateur:

  • 158 millions d’utilisateurs actifs chaque jour;

  • 2,5 milliards de snaps sont envoyés chaque jour;

  • 25% des utilisateurs quotidiens de Snapchat alimentent leur story chaque jour.

A l'échelle nationale (dont on ne possède aujourd'hui aucun chiffres officiels, dû à l'indisponibilité de la publicité sur notre territoire), plusieurs sources (dont l'agence de marketing digital Isobar et l'influenceur Hannes Coudenys) estiment à 1 million le nombre d'utilisateurs.

 

2. Un public largement représenté: la génération Z

En Belgique, pour l’année 2016, la génération Z (à partir de 1995) comptabilise près de 3 millions d’individus, soit 24% de la population nationale. Cumulé à la génération Y (les 18-34 ans), ce chiffre gonfle jusqu’à 46%.

Lorsque l’on sait que plus de 7 utilisateurs sur 10 de l’application au fantôme ont moins de 25 ans, cela donne matière à réfléchir.

Snapchat est d’ailleurs devenu le réseau social le plus apprécié des jeunes, selon une étude publiée par la banque Piper Jaffrey, dépassant désormais Twitter et Instagram.


Du côté des entreprises, nul n’est sans savoir que les jeunes sont aujourd’hui une cible marketing de choix pour une grande majorité. Certains secteurs la visent même en priorité.

3. Les stories, un modèle efficace et inspirant

Fort de son succès, le modèle Snapchat séduit non seulement les jeunes mais également ses concurrents.

Désormais, c’est le trio Facebook-Instagram-WhatsApp qui va proposer le même service, ou presque.

Pour se démarquer, Whatsapp offre néanmoins la possibilité d’intégrer des GIF, les vidéos pourront atteindre 45 secondes et seuls vos contacts pourront avoir accès à ces nouveaux "status".

La fonctionnalité "Partagez votre journée sur Messenger" est similaire à celle de Snapchat, du moins en apparence. Photos, vidéos, filtres, stickers et coloriage, l’outil reste familier, à la différence que Messenger (et par extension, Facebook), connaît votre réseau d’amis mieux qu’aucun autre réseau social. Ainsi, votre "journée" apparaîtra uniquement pour les amis avec qui vous aurez le plus d’interactions via Messenger.

Vers une pratique généralisée de la captation d’instants éphémères (photo/vidéo), les efforts sont nombreux pour conquérir la génération Z. Pour l’heure, Snapchat maintient (et ne manquera pas d’affirmer) sa position de leader et pionnier.