La représentation des femmes dans la fiction : un véritable enjeu

Jezabel
2 images
Jezabel - © Tous droits réservés

Attribuer une place plus juste dans la société aux femmes passe aussi par la fiction, miroir de notre société.

Récemment, le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) belge publiait son étude "Place et représentation des femmes dans les fictions". La question était de savoir si un rôle est "assigné" aux personnages des fictions en fonction de leur sexe. Et s’il existe, dès lors, des stéréotypes de genre (lire le résumé complet de l'étude).

Globalement, dans les 8 fictions belges étudiées, d’un point de vue quantitatif, on a une présence féminine relativement importante dans des positions clés du récit. Ce n'est par contre pas le cas derrière la caméra avec seulement 24% de scénaristes femmes et 17% de réalisatrices.

Le CSA constate que les personnages féminins sont en grande majorité des mères de famille (60%). Les personnages féminins sont en majorité des femmes actives (61,11% des personnages féminins – pour 67,39% de personnages masculins). On les retrouve dans des métiers diversifiés (police ; médecine; journalisme ; agriculture ; personnel des services...). Les femmes sont également plus nombreuses que les hommes à appartenir à des catégories socio-professionnelles supérieures (professions intellectuelles et scientifiques, dirigeants et cadres supérieurs) : 22,22% de personnages féminins pour 15,22% de personnages masculins.

Il est vrai que les femmes sont régulièrement représentées comme sentimentales, romantiques, douces et émotives (particulièrement dans les séries familiales) ... mais également comme travailleuses. Le travail en effet une valeur importante pour une grande partie de personnages féminins que l’on pourrait qualifier d’héroïnes "post-féministes ": ces femmes cherchent à concilier vie de famille, relations sentimentales et carrière professionnelle.

Ces différents points sont des éléments positifs et encourageants, qui témoignent de certaines reconfigurations quant à la représentation des femmes à l’écran.

Et dans les webséries ?

Le CSA souligne les efforts de la RTBF pour une meilleure représentation des femmes dans ses dernière productions. "L’arrivée en 2017 de nouvelles webcréations (Jezabel, La théorie du Y) mettant en valeur des thématiques jusque-là peu explorées (la bisexualité) et des personnages d’ordinaires sous-représentés (le personnage principal de Jezabel qui est une jeune musicienne muette) montre cependant que la webcréation se trouve peut-être déjà dans un processus d’intégration de perspectives alternatives, plus enclines à déconstruire les stéréotypes."

Une attention tout au long du développement

Chez RTBF Webcréation, la diversité en général et la place de la femme en particulier sont des points d'attention permanents dans le développement des projets. Concrètement, il est demandé aux équipes de production, souvent encore très (trop?) masculines, de soigner les personnages féminins aussi bien que leurs personnages masculins et d'éviter les stéréotypes. Nous utilisons également le test de Bechdel sur les scénarios pour vérifier que l'égalité des genres est respectée (Y a-t-il au moins deux personnages féminins identifiés ? Ont-elles une discussion entre elles ? Cette discussion porte-t-elle sur autre chose qu'un homme ?). Nous essayons également d'encourager la présence des femmes au sein des équipes de production. Le but de toutes ces démarches est de permettre une juste représentation des femmes dans la fiction pour que nos webséries soient le reflet de la réalité de notre société.