Empreinte Digitale invite le nouveau réseau de podcasts belge "J'aime bien quand tu parles"

Empreinte Digitale invite "J'aime bien quand tu parles"
Empreinte Digitale invite "J'aime bien quand tu parles" - © Tous droits réservés

Le podcast web natif a plus que le vent en poupe. Déjà intronisé aux Etats-Unis, il a conquis la francophonie également et évolue timidement en Belgique. Coup d'oeil sur les podcasts belges avec le réseau J'aime bien quand tu parles.

Aux Etats-Unis, en 2016, 21% des Américains déclarent écouter au moins 1 podcast par mois. Ils n’étaient que 9% en 2008. La France a surfé sur cet engouement. Depuis l’année dernière, le podcast francophone s’est largement popularisé, avec les studios de production d’Arte Radio, Nouvelles Ecoutes, Qualiter… En Belgique, la scène des podcasts se développe très timidement, mais sûrement.

Parmi les producteurs de podcasts indépendants, on retrouve la journaliste Fanny Ruwet. Animée par l'envie de mettre en avant la création audio indépendante, plus libre, elle a lancé le premier réseau de podcasts belge, J’aime bien quand tu parles en septembre dernier. Les podcasts dits "natifs" (sous-entendu : créés et diffusés nativement sur le web) ne doivent en effet pas rentrer dans un format pour être diffusés en radio, puisqu’ils sont produits pour le web et les applications de podcasts. L’objectif de la plateforme ? Replacer le contenu (et non le format) au centre de la création sonore. Elle propose pour l'instant 4 podcasts natifs dans des domaines différents.

Fanny Ruwet était l'invitée de Xavier Ess et Maya Cham dans Empreinte Digitale.

La Belgique n'est donc pas en reste dans le milieu des podcasts. La RTBF a, elle aussi, produit son premier podcast natif C'est tout meuf. Découvrez tous les épisodes sur Auvio,FacebookYouTube et vos applications de podcast habituelles ! Rejoignez la communauté sur le groupe Facebook C'est tout meuf.