Dans les coulisses de Boldiouk et Bradock

Dans les coulisses de Boldiouk et Bradock
Dans les coulisses de Boldiouk et Bradock - © Tous droits réservés

Grande gagnante de l'appel à projets pour la websérie, Boldiouk & Bradock, cette fiction méta-fantastique aux deux héros comiques et attachants, vient d'achever le tournage de sa première saison.

Programmée pour une diffusion en février 2019, la websérie de Théophile Roux et produite par La Belle Equipe Productions promet une épopée haute en couleurs. Voyez par vous-mêmes...

Boldiouk & Bradock, c'est : 

— 450 heures d'écriture
— 18 jours de tournage
— Une équipe de plus de 40 personnes
— 35 jours de post-production
— 1 dragon, 2 poneys et 6 pigeons
— Plus de 350 litres de café engloutis

Comment s'est déroulé le tournage ?

Le tournage s'est plutôt bien déroulé. Il a démarré le 19 octobre et s'est terminé le 9 novembre. 

Les journées étaient généralement chargées avec de nombreux plans à tourner quotidiennement mais l'ambiance restait décontractée. 

Nous avons beaucoup travaillé en pre-prod pour anticiper un maximum les problèmes éventuels et s'assurer de la faisabilité du projet mais nous avons tout de même rencontré quelques soucis. Par exemple, nous devions tourner dans une plaine où on ne voit rien d'autre à l'horizon qu'une étendue d'herbe. Nous avons trouvé une plaine parfaite près de la butte du lion de Waterloo mais nous n'avons pas réussi à identifier le propriétaire de ce champ malgré des recherches très avancées auprès du voisinage, de l'association qui gère la butte du Lion et même de la commune. Le propriétaire est finalement arrivé le jour où nous tournions, un peu surpris mais pas tout à fait contre l'idée qu'on tourne sur son champ.

Nous avons eu énormément de chance avec la météo car nous avions 6 jours de tournage en extérieur à la mi-octobre et nous avons eu un temps très clément 5 jours sur 6. Nous avons quand même dû arrêter le tournage à Rixensart le mardi 30 octobre à cause de la pluie et du vent et rajouter une demi-journée de tournage le week end du 3 novembre.

Au sujet des comédiens, nous sommes très contents de notre casting et très heureux d'avoir pu mettre en place des séances de répétitions en amont du tournage qui ont permis au réalisateur et aux comédiens de travailler la matière entre eux avant l'épreuve du tournage. En plus de notre casting de base du pilote, nous sommes très fiers que Benoit Verhaert et Luc Van Grunderbeek aient rejoint l'équipe et aient pu apporter leur expérience et leur motivation sur ce projet.

 

Un des défis particuliers étaient de tourner sur 2 jours différents les plans sur le toit quand Boldiouk et Bradock se battent contre le dragon puis de tourner le dragon quelques jours plus tard sur fond vert. Il fallait faire très attention aux raccords lumières et au timing des actions de nos personnages principaux et du dragon pour que tout cala fonctionne au montage final, mais tout s'est bien passé de ce côté là.

Quelle est votre expérience par rapport au format websérie ?

Nous avons une expérience relativement modeste du format websérie. Mis à part le pilote que nous avons tourné au printemps 2018, c'était la première fois que La Belle Equipe faisait face à un projet de cette envergure.

Je ne pense pas que le format websérie soit plus complexe qu'un autre, en tout cas il demande la même base de travail que n'importe quel autre projet audiovisuel de fiction. Le défi principal s'est présenté dès l'écriture où nous devions réfléchir de concert entre auteurs, réalisateurs et producteurs pour arriver à un scénario faisable avec tout de même des séquences d'actions et d'aventures tout en faisant attention à rendre claire la structure générale de la saison.

L'autre particularité de la websérie c'est que les épisodes sont plus courts qu'en format télé, ce qui signifie qu'à chaque épisode, nous devions trouver des mini-enjeux que l'on résolvait (ou pas) pour donner envie de regarder la suite tout en gardant claire la ligne générale de la série. 

Une anecdote de tournage ?

En plus de l'anecdote du propriétaire du champ recherché pendant trois semaines sans succès qui se pointe juste le jour du tournage, nous avons eu des soucis avec notre camion électro dont la batterie nous a lâché un matin de tournage. Nous avons dû en urgence changer de camion et décharger le camion défectueux pour recharger celui de remplacement tout en tournant en même temps.

En attendant la sortie de cette première saison, on vous laisse (re)voir le pilote :