Damien Van Achter : "Investir dans la création numérique est plus que jamais indispensable !"

Damien Van Achter
Damien Van Achter - © Tous droits réservés

Régulièrement, nous vous proposerons des interviews de personnes actives dans le milieu de la webcréation. Le but est d'échanger avec les professionnels belges et étrangers du secteur afin de leur donner la parole sur leur vision de la webcréation. Après Dan Gagnon il y a quelques jours, rencontre avec Damien Van Achter, journaliste entrepreneur et professeur invité à l'IHECS.

C'est dans le cadre des masterclass qu'il donne aux étudiants en journalisme de l'IHECS que nous avons rencontré Damien. Pendant quelques jours, au Creative Spark de Mont-Saint-Guibert, ces futurs professionnels de l'info mûrissent leur projet de mémoire médiatique et leur campagne de financement participatif (crowdfunding) pour le réaliser.

Notre cellule webcréation a passé quelques heures avec ces étudiants pour leur présenter nos activités mais aussi les écouter "pitcher" leurs projets. Et il y a déjà beaucoup de créativité à découvrir, comme en témoigne la liste des projets postée sur la plateforme KissKissBankBank. N'hésitez pas à les soutenir !

Damien, quel est ton objectif avec cette masterclass pour les étudiants en journalisme ?
Les masterclass ont pour objectif de faire monter les étudiants en compétences sur toute une série d'outils et de dynamiques liés à la construction de leur identité professionnelle en ligne, au storytelling numérique et à l'entrepreneuriat media. Le cadre de cette formation joue aussi un rôle important puisque les étudiants vivent ensemble durant 4 jours, dans un environnement dédié à la créativité et à l'innovation, au contact de startupeurs et de professionnels qui viennent partager avec eux leurs expériences et leur vision de l'avenir du journalisme et de la communication.

Pourquoi est-ce important de faire de la webcréation aujourd’hui ?
Le numérique offre de réelles opportunités pour développer de nouvelles formes de narration et proposer aux utilisateurs des expériences riches de sens. Tous les producteurs de contenus ainsi que les "canaux historiques" de diffusion sont challengés par de nouveaux acteurs, de nouvelles plateformes et des modes de financements innovants qui "disruptent" un paysage médiatique plus habitué à dicter la norme qu'à s'adapter à une nouvelle donne ... Le monde a radicalement changé en 10 ans et investir dans la création numérique est plus que jamais indispensable pour se positionner sur le marché et attirer les talents.

Qu’est-ce que le web et les réseaux sociaux peuvent apporter de plus à un projet journalistique ?
Les conversations en ligne et les leviers de la propagation de l'information via les réseaux sociaux définissent un nouveau rapport entre les producteurs et les consommateurs d'infos. En tant que journaliste, il est vital de s'inscrire dans ces logiques de réseaux, physique et numérique, afin de construire et développer des liens de confiance et de recommandation, sans lesquels il est illusoire de vouloir faire ce métier.

Si tu devais retenir une chose que tu as apprise de cette expérience de masterclass, quelle serait-elle ?
J'apprécie énormément le feedback que les étudiants me renvoient. Et s'il y a bien une chose qui me réjouis, c'est de les voir se construire leur propre carrière, d'entendre qu'ils ont été engagés dans tel ou tel média, ou bien qu'ils ont lancé leurs propres projets. Donner cours et partager avec eux des moments d'une belle intensité est un bon moyen de voir de quel bois ils se chauffent et ce qu'ils ont dans le ventre, de repérer ceux qui ont la capacité de se dépasser et de bousculer les règles. Et j'aime beaucoup ça !