Ces jeunes qui retournent vivre chez leurs parents

Nouveau phénomène de société, les "Boomerang Kids" sont les nouveaux Tanguy ! A côté de ceux qui n'ont pas les moyens de quitter leurs parents, il y a ceux qui ont quitté le cocon familial mais sont contraints d'y retourner. Les causes ? Contrat précaire, situation personnelle ou amoureuse qu'ils ne peuvent assumer au vu du prix du logement... La fiction a compris cette nouvelle génération ! Voici notre top 5 de ces grands enfants malgré eux.

Boomerang Kids

La chaîne YouTube Official Comedy a consacré au phénomène une websérie en 4 épisodes.

Rob retourne chez sa mère, au plus grand dam de cette dernière. Peu à peu, lui et ses amis dans la même galère se retrouvent dans un schéma infernal drôlatique.

Lolo

Est-ce sa situation fragile d'artiste peintre ou sa relation fusionnelle avec sa mère Violette qui l'empêche de quitter le nid (uni)familial ? Sans doute un peu des deux, mais la donne est légèrement changée le jour où Violette rencontre quelqu'un. Le joyeux trio est incarné par Vincent Lacoste, Julie Delpy et Dany Boon.

Rory Gilmore

Prétextant une vie professionnelle qui demande de nombreux déplacements, Rory "squatte" chez sa mère et ses amis, entre Stars Hollow, Londres et New York. Elle invoque son indépendance mais finit vite par avouer que, à 32 ans, sa vie n'a pas pris le tournant escompté : sa carrière ne décolle pas, sa vie amoureuse est misérable, et elle n'a plus d'argent. Aujourd'hui, même les diplômés de Yale se retrouvent affaiblis ! Une histoire qui parlera à la jeunesse surqualifiée actuelle.

Tripp

A 35 ans, Tripp vit toujours chez ses parents. Ceux-ci engagent une "motivatrice professionnelle" pour se débarrasser de leur fils. Sarah Jessica Parker qui amadoue Matthew McConaughey : un duo touchant. "Playboy à saisir" est un vrai Tanguy à l'américaine.

Les Nouveaux Pauvres

Ces "Boomerang Kids" appartiennent à la catégorie des Nouveaux Pauvres, la première génération qui vit moins bien que ses parents. L'auteur Patrick Séverin explique ce phénomène à Bruxelles dans son expérience transmédia Les Nouveaux Pauvres. En effet, 40 % des Belges entre 18 et 30 ans vivent encore chez leurs parents (1 sur 3 a pourtant un emploi). Cela vous choque ? 

DECOUVRIR L'EXPERIENCE "LES NOUVEAUX PAUVRES".