"Brown Girls" : ces amis qui nous aident à surmonter la vingtaine

"Brown Girls" est l'histoire intime d'une amitié entre deux femmes de couleur. Ayant grandi dans des milieux foncièrement différents, Leila (Nabila Hossain) et Patricia (Sonia Denis) savent cependant qu'elles peuvent compter l'une sur l'autre pour affronter le joyeux bordel qu'est la vingtaine.

Établir des ressemblances entre "Brown Girls", "Girls", "Awkward Black Girl" (la websérie qui a propulsé Issa Rae, créatrice de la série "Insecure"), ou encore "Broad City" ne serait que proposer un raccourci maladroit, car, si ces (web)séries ont pour unique point commun de mettre en scène des protagonistes de sexe féminin, leurs univers sont aussi riches que les psychologies de leurs personnages et les différentes pattes de leurs créateurs. Dans "Brown Girls", la diversité et l'univers LGBT sont également au rendez-vous, ancrés dans un Chicago contemporain.

Créée par Fatimah Asghar, "Brown Girls" a connu une première reconnaissance lors de sa nomination aux Emmy Awards. Il faut dire que sa réalisation n'est pas tout à fait "DIY", puisque cette première saison a été financée par un soutien du Chicago Digital Media Production Fund, un projet du Voqal Fund géré par l'organisation des cinéastes de Chicago. Elle est produite par Open TV, une plateforme de webséries qui permet aux artistes femmes de couleur, queer, trans et cisgenres de produire et distribuer leurs webséries indépendantes.

Retrouvez les 7 épisodes de 7 minutes sur le site : www.browngirlswebseries.com