6 astuces pour créer une fiction Snapchat

6 astuces pour créer une fiction Snapchat
6 astuces pour créer une fiction Snapchat - © Tous droits réservés

Le 4ème appel à projets de la webcréation vous propose de créer la première fiction Snapchat de la RTBF. Concrètement, comment fait-on ? Quelques tips de cette "grammaire" Snapchat.

Tout d'abord, qu'entend-on par "fiction Snapchat" ? Il s’agit de raconter une histoire à l’aide de snaps (photo ou vidéo) et de stories (bout-à-bout des snaps), qui sera diffusée dans l’application sur un compte dédié. Avec les photos qui apparaissent quelques secondes, les filtres, les lentilles, les textes, les couleurs, et puis le format vidéo court, il y a vraiment moyen de s'amuser ! Tous ces outils permettent de déployer une narration, de faire évoluer des personnages, le tout de manière rapide et ingénieuse. Et il faut aller vite ! Les utilisateurs de Snapchat ne sont pas là pour regarder un film ni même des épisodes de 5 minutes, mais chaque snap permet de faire avancer le récit.

De plus, la fiction ne se résume pas à l'humour ou au drame, dans le format de websérie tel qu'on le connaît à présent. Docufiction, réalité scénarisée (scripted reality) : Snapchat permet toujours plus d'impertinence et d'audace !

1. N'ayez pas peur d'exploiter toutes les fonctionnalités de l'application

Avant tout, il ne faut pas hésiter à superposer plusieurs filtres. Dans le menu en haut à droite de l'écran, vous avez 4 possibilités :

  • l'icone crayon vous permet d'écrire directement avec votre doigt sur l'écran, et le "T" de taper du texte. Les mots ajouteront du contexte, ou, justement, un beau décalage avec l'image.
  • l'icone "auto-collant" vous permet d'apposer une série de stickers sur vos images et vidéos. Ils dépendent parfois de la période de l'année (petit sapin de Noël en hiver, crème glacée en été).
  • les petits ciseaux vous invitent à créer vous-mêmes vos stickers en découpant dans l'image le bout que vous souhaitez aller coller ailleurs...

En plus de ces 4 fonctions visibles, vous avez 3 autres façons de décorer vos productions :

  • les émojis : vous les trouverez soit si vous ajoutez du texte (dans votre clavier de smartphone habituel) soit parmi les stickers
  • les filtres : en balayant l'écran vers la droite, vous pouvez passer plusieurs filtres en revue avant d'opter pour l'effet qui optimise votre photo : tons doux, noir et blanc, ambiance lugubre... En continuant de balayer, vous pouvez aussi apposer des informations liées à votre géolocalisation : l'icone de l’Atomium ou d'un cornet de frites si vous vous trouvez à Bruxelles, par exemple, ou la température et l'heure de l'endroit où vous vous situez... Une manière efficace de planter le cadre de votre histoire !
  • les lentilles : vous avez vu passer ces "habillages" autour du visage qui vous transforment en chat, en zombie ou en petit lutin... Avant de prendre votre selfie, maintenez votre pouce sur votre visage pour voir apparaître les points de repères, et faites défiler les masques en balayant ensuite le bouton déclencheur vers la gauche. Désavantage : si certaines des lentilles sont devenues des classiques qui restent dans l’application, la plupart sont provisoires. Difficile de choisir la forme adéquate qui enrichit le récit ! 

 

2. Memories pour les flashbacks

Avec le paramètre "memories" qui permet d’utiliser des photos stockées dans la bibliothèque du téléphone, l'auteur peut introduire des flashbacks, des #TBT (acronyme de throwback Thursday, qui signifie littéralement "flashback du jeudi", hasthag utilisé sur les médias sociaux lorsque l'utilisateur poste une photo souvenir) bien sentis.

 

3. Zoom et dézoom

Autre outil sympa pour accentuer la dramaturgie : le zoom et dézoom ultra rapide. Il suffit d'un simple glissement de pouce sur l'écran pour l'activer, ce qui le rend ultra intuitif. Et en boucle, il peut donner l'effet d'un thriller ironique !

 

4. Les images textes comme intertitres

Autre tip : utilisez des images au fond uni avec un texte, qui servira de carton, comme dans les films muets ! Le texte plantera le contexte ou fera avancer la narration.

 

5. Utiliser Spotify ou iTunes pour la bande-son

Il est également possible d’ouvrir Spotify ou iTunes ou le dictaphone lorsqu'on filme avec Snapchat. Une opportunité pour ajouter l'univers sonore qui vous plait.

 

6. Le retour des QR codes ?

Autre chose qu’on ne sait pas forcément : Snapchat est un lecteur de QR codes universel. Pourquoi ne pas utiliser cette fonction pour renvoyer, par exemple, à du contenu bonus en ligne, ou un concours ? Bien sûr, ceci est également possible avec les URL cliquables qu'on peut intégrer dans les images à l'aide de l'option "texte".

 

En bref, si Snapchat est connu pour son gros potentiel LOL, tous ces outils permettent d'imaginer du suspense, un thriller, un policier, de la science-fiction, de l'aventure, une romance, un portrait...

 

A qui s'adresse donc l’appel à projet ?

Aux professionnels de l’audiovisuel, aux auteurs, aux réalisateurs, aux producteurs qui souhaitent dépasser les limites des narrations traditionnelles et puis surtout, s’amuser un peu. Idéalement, ils maîtrisent déjà la 'grammaire Snapchat', mais peuvent aussi se l'apprivoiser en suivant des comptes connus et originaux pour s'inspirer. Les plus connus pour leur audace et leur humour ? Ludovik avec ses petites histoires d'une minute (qu'il crée également pour Instagram comme ici) et puis Natoo, bien évidemment, la championne des réseaux sociaux.

Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 9 mars. Retrouvez toutes les informations pratiques sur l'appel à projets ici.