Quand Johnny Hallyday chantait "Retiens la Nuit" à Catherine Deneuve

Quand Johnny Hallyday chantait "Retiens la Nuit" à Catherine Deneuve
3 images
Quand Johnny Hallyday chantait "Retiens la Nuit" à Catherine Deneuve - © Sunset Boulevard/Corbis via Getty Images

André Torrent est revenu avec Michaël Pachen sur l'un des tous premiers tubes de Johnny Hallyday qui concorde avec sa rencontre avec Catherine Deneuve dans Nos chansons ont une histoire le jeudi de l'Ascension le 21 mai dernier.

En 1962 sort le film Les parisiennes. À l'époque, le taulier "était encore tout jeune. Il n'avait pas de tatouage, faisait très jeune premier dans ce film à sketchs" rappelle André Torrent.

Il joue dans l'un de ces "sketchs", intitulé Sophie, aux côtés de Catherine Deneuve"Le montage a été modifié car au départ cette séquence Johnny Hallyday-Catherine Deneuve terminait les quatre épisodes mais maintenant, comme c'est la séquence la plus connue, on l'a mise en début de montage" révèle à ce propos l'ancien animateur radio.

Une séquence marquante

Dans cette séquence Sophie, les deux jeunes Catherine Deneuve (Sophie) et Johnny Hallyday (Jean Allard) se retrouvent face à face. D'autres personnalités de l'époque sont aussi présentes pointe André Torrent : "Si on regarde bien dans les plans autour d'eux il y a des personnes qui ont marqué comme Gillian Hills qui parce qu'elle n'est pas venue à la première séance d'enregistrement de panne d'essence a été remplacée par Sylvie Vartan et aussi Danielle Évenou qui n'était pas encore Marie Pervenche qu'on reconnaît à son grain de beauté qu'elle n'avait pas encore fait enlever".

"C'est un film magnifique car il y a aussi Dany Saval et Dany Robin qui est très bien. Il y a quatre personnages dans cette histoire : Antonia, Sophie, Françoise et Ella : ces quatre types de filles parisiennes différentes en art et tout cela" estime André.

La séquence qui a toutefois marqué les esprits dans le film c'est pourtant bien la rencontre entre Catherine Deneuve et Johnny Hallyday, réalisée par Marc Allégret, frère de Yves Allégret. "On doit à Marc Allégret un film appelé Zouzou en 1934 avec déjà Jean Gabin et Joséphine Baker, il a fait Futures vedettes et Les premiers pas en 1955 de Brigitte Bardot. Son assistant a été un moment Roger Vadim qui allait faire Et dieu créa la femme" détaille l'ancien animateur radio.

Le début d'une amitié indéfectible

Le film Les parisiennes, est d'après André Torrent, "la rencontre de deux personnalités qui n'allaient pas se quitter pendant toute leur vie". Il explique : "Catherine Deneuve-Johnny Hallyday cela a été une grande histoire d'amitié. Elle a toujours été là pour lui pendant touts les moments difficiles. On l'appelait dans le petit cercle des initiés autour de Johnny Lady Lucille et d'une certain façon il lui a rendu hommage dans son album Lorada en 1995".

Petite caractéristique, la version de Retiens la nuit, dont il adresse les paroles à Catherine Deneuve dans le film, est plus courte que l'originale. "Elle était réduite à moins de deux minutes car il y avait une autre titre dans la séquence, Samedi soir, chanson écrite aussi par Georges Garvarentz et Charles Aznavour. Aznavour avait même logé Johnny dans ces années-là et avait même offert un cheval et appris au rockeur à monter à cheval" précise André.

Le duo Michaël Pachen-André Torrent

Ce duo Michaël Pachen-André Torrent n'est pas le fruit du hasard pour l'émission Nos chansons ont une histoire. C'est ensemble que les deux animateurs avaient fêté la naissance de Viva+ en septembre dernier sur VivaCité. André Torrent est d'ailleurs le parrain de cette nouvelle radio à retrouver à tout moment sur le DAB+ et sur le web.

Nos chansons ont une histoire, réécoutez ci-dessus l'émission inédite du jeudi de l'Ascension, diffusée le 21 mai sur VivaCité.