Monty et Jean-Jacques Debout sortent une compilation, Jeane Manson un nouvel album

Ces dernières semaines, Serge Van Haelewijn a reçu plusieurs personnalités musicales marquantes des années 1960 et 1970 sur Viva+ : le chanteur et auteur Monty, l'auteur-compositeur-interprète Jean-Jacques Debout et la chanteuse Jeane Manson.

Serge Van Haelewijn a récemment reçu Stone sur Viva+la radio numérique qui s'écoute en DAB+ ou directement sur le player radio sur internet et qui fait la part belle aux succès des années 1960 et 1970.

L'animateur a aussi accueilli il y a quelques jours un autre invité par téléphone lié de loin à la carrière de la Petite Stone : Monty, mais également un autre nom connu de la chanson française des années 1960 et 1970 : Jean-Jacques Debout. Tous deux sortent une compilation en vente chez Marianne Mélodie que vous pouvez commander par téléphone au 0900 500 03 (0,50€/minute) ou par courrier à Marianne Mélodie, BP 114, 7700 Mouscron.

Jeane Manson s'est également confiée sur sa carrière à Bruno Tummers ces dernières semaines sur Viva+. Elle sort quant à elle un album disponible sur son site internet : Latina Sensacion.

Monty, très copain avec Sheila

Monty est l'auteur de deux tubes des années Viva+ : Le monde est gris, le monde est bleu d'Éric Charden et Petite fille de français moyen de Sheila. Il se rappelle d'ailleurs de sa rencontre avec la chanteuse française au micro de Serge Van Haelewijn sur Viva+ : "Je suis devenu très copain avec Sheila grâce à son secrétaire qui a écouté la chanson, je lui ai montré au piano. Il m'a dit qu'il fallait la donner à Sheila. Il a créé le rendez-vous et ils ont pris la chanson. Mais elle est sortie en mai 1968, ce n'était pas évident". Malgré un titre aux antipodes des mouvements de contestation de la jeunesse de l'époque, quatre millions de disques s'écoulent tout de même.

Monty a également signé des chansons pour Dalida, France Gall, Eddy Mitchell...

Monty a aussi vécu une carrière de chanteur, d'abord chez Barclay puis sur le label Carrère : Un verre de whisky, Même si je suis fou, La fête au village, Fleurs et bonbons, Le Vésuve et l'Etna ou Allez les verts sont quelques uns de ses succès.

Régulièrement invité des émissions de Guy Lux dans Ces années-là, il vous a sans doute aussi marqué.

La fameuse photo de "Salut les copains"

Monty est à (re)découvrir dans cette interview sur Viva+ autour de la sortie de sa double compil 1964-1981. Il y a abordé notamment sa carrière dans le football, ses débuts chez Barclay à l'âge de 18 ans ou a encore livré des anecdotes sur Claude François.

Monty est aussi l'une des figures de la fameuse photo de Salut les copains regroupant 46 personnalités des Yéyé sur "la photo du siècle" prise en avril 1966. Il raconte : "On ne s'attendait pas du tout à faire cette photo. Tout le monde n'a pas pu venir parce qu'il y avait des galas etc. Jean-Marie Perrier a réuni tout le monde et au dernier moment Christophe est arrivé je me rappelle en dernier. Il s'est mis par terre à droite de la photo et on a tous regardé d'un seul coup Perrier qui disait à Johnny : 'monte sur l'échelle'. On n'avait pas trop compris. C'était un piège total. C'était pour l'anniversaire de Johnny mais il ne nous a pas prévenus et il y en a quelques-uns qui faisaient la gueule quand même mais c'est vrai que c'est la photo du siècle". Monty, qui a d'ailleurs animé l'émission radio Salut les copains sur Europe 1, a rencontré toutes les stars des années 1960, une époque révolue selon lui : "C'était un métier complètement différent. Les artistes étaient moins violents entre eux que maintenant il est devenu vraiment dur ce métier. Ce n'est plus la collégiale où on aimait tous se retrouver dans des émissions où on chantait tous ensemble, c'était sympa cette époque".

Retrouvez 48 titres de Monty dans une double compilation 1964-1981 sur le site www.mariannemelodie.be

Une compilation Jean-Jacques Debout

Lui aussi figure sur la fameuse photo de Salut les copains, cet homme c'est Jean-Jacques Debout. Il a signé les succès des plus grands de son époque qui se retrouvent aussi sur une compilation en vente sur le site Marianne Mélodie : Une affiche de rêve ! Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Yves Montand, Sheila, Richard Anthony, Rika Zaraï, Michel Delpech, Barbara, Thierry Le Luron, Dalida, Demis Roussos, Annie Cordy, Michèle Torr, Zizi Jeanmaire, Marianne Faithfull… Tous se lèvent... et chantent Jean-Jacques Debout !

Il a également chanté des succès comme Les boutons dorés ou Nos doigts se sont croisés. Jean-Jacques est revenu sur ses mots à Jacques Brel, son histoire d'amour avec Chantal Goya ou sa relation avec Johnny Hallyday, dont un livre a récemment révélé ses amours, pour qui il a écrit et composé à de nombreuses reprises.

Il se rappelle de sa rencontre avec le rockeur : "Il était venu m'attendre à la sortie du cabaret à Montmartre de Patachou. Il avait entendu à la radio que j'allais passer à L'Olympia dans l'émission Musicorama d'Europe 1 dont la vedette était Gene Vincent. Il était fan de Chuck Berry, Gene Vincent et Elvis Presley".

Quand Jean-Jacques Debout lance la carrière de Johnny

Jean-Jacques Debout détaille comment cette rencontre dans une brasserie du quartier Pigalle avec Johnny Hallyday fait démarrer la carrière du rockeur français. À la sortie du cabaret de Patachou, Jean-Jacques Debout souhaite manger et Johnny lui conseille la brasserie Aux Pierrots de Montmartre où il a rendez-vous avec sa cousine "qui fait un numéro de playmate avec son mari américain le fameux Lee Hallyday dont Johnny portera le nom après. Là il porte encore le nom de Jean-Philippe Smet".

Jean-Philippe Smet se produisait aussi dans ce café, il y avait un juke-box et le patron donnait des pièces au futur Johnny pour le faire fonctionner : "Il avait une petite guitare qu'il laissait là-bas, et il mettait Rock Around The Clock de Bill Haley et chantait plus fort que lui et dansait le rock à côté du juke-box comme Bill Haley. Les gens étaient médusés et le regardaient. Il était beau comme tout, un ange tombé du ciel. Il était l'attraction de la brasserie. C'est comme cela qu'il a commencé à chanter".

"En le voyant j'ai prévenu Jacques Volson des disques Vogue à l'époque et je lui ai dit : 'Il y a un phénomène dans la brasserie des pierrots de Montmartre à Pigalle il faut que tu le voies et le faire enregistrer. Il est incroyable, il a une présence invraisemblable'. Volson est venu et l'a engagé le soir-même. Au bout de trois mois, ils lui ont fait faire son premier disque Itsy Bitsy Petit Bikini car il n'avait pas de répertoire ou il chantait en anglais des chansons qu'il écoutait des rockeurs américains" révèle-t-il.

Jeane Manson sort un album hispanique

Jeane Manson est l'une des plus françaises des chanteuses américaines. La chanteuse a notamment évoqué sa rencontre avec Joe Dassin, ses influences, sa collaboration avec son producteur Jean Renard au micro de Bruno Tummers sur Viva+.

Révélée avec son titre Avant de nous dire adieu, elle a sorti 28 albums aux influences diverses, tant latino qu'américaine, classique, blues, soul, rock et a travaillé avec Didier Barbelivien, Nicolas Peyrac entre autres. "En Belgique cette chanson était interdite" vu les paroles osées pour la société de l'époque, ce qui a amené les gens à acheté en masse le CD. "C'était vraiment un cadeau du ciel pour moi. Après j'ai eu mon disque d'or de la Belgique" se rappelle-t-elle.

Retrouvez également le nouvel album de Jeane Manson intitulé Latina Sensacion sur son site internet.

Elle est revenue sur la sortie de cet album, qui n'est d'ailleurs pas le premier en espagnol. "Au départ quand j'ai commencé cet album je me suis dit j'ai deux musiciens qui me suivent depuis quatre ans qui sont des guitaristes fantastiques et je voulais encore ouvrir le marché espagnol avec encore plus de chansons espagnoles que les années précédentes. Cela donnait un mélange de différents styles mais toujours avec la lignée de la guitare en solo" explique-t-elle.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK