Comment ABBA est passé de l'échec à la victoire à l'Eurovision

Michaël Pachen recevait André Torrent sur VivaCité le lundi 13 avril dans Nos chansons ont une histoire. L'ancien animateur radio est revenu sur le début de la carrière d'ABBA et sur l'origine du nom du groupe.

Vous ne connaissez pas encore Viva+, la radio qui fait la part belle aux grands succès populaires des années 60 et 70 à écouter sur le DAB+ ? Cette dernière s'est invitée sur VivaCité le temps d'une émission spéciale présentée par Michaël Pachen le lundi 13 avril.

André Torrent, ancien animateur radio vedette en Belgique, a livré ses nombreuses anecdotes sur des titres qui ont marqué des générations. Lui qui a côtoyé les grandes stars de l'époque a notamment relaté sa rencontre avec Françoise Hardy. Il a aussi expliqué le début de carrière d'ABBA, le mythique groupe de disco suédois.

L'Eurovision : de l'échec à la victoire

ABBA se révèle au monde entier suite à sa victoire à l'Eurovision en 1974 avec Waterloo. Pourtant, le groupe a mis du temps à éclore sur la scène internationale selon André Torrent : "Séparément, ils étaient connus en Suède depuis une dizaine d'années quand ils ont gagné l'Eurovision".

Il détaille : "Avant de connaître la victoire en 1974 ils avaient connu l'échec en 1973 parce qu'avant d'arriver à être choisi pour représenter la Suède au Grand Concours Eurovision de la Chanson, il fallait être le vainqueur du Melodifestivalen. Björn, Benny, Agnetha et Frida s'y étaient préparés un an plus tôt et avaient proposé une chanson qui allait faire un succès plus tard, quand on a connu le groupe à travers l'Eurovision, c'était Ring Ring. Cette chanson n'a pas été choisie donc ils se sont représentés parce qu'ils avaient de la suite dans les idées. Ils sont revenus au Melodifestivalen en 1974 et cette fois, la Suède a choisi ABBA pour les représenter avec le titre Waterloo".

Un acronyme tiré... d'une conserverie de poisson

Le fond des paroles de Waterloo "n'est pas une allusion à l'échec de Napoléon mais l'échec d'une relation sentimentale dans un couple" explique André Torrent. "Quand cela ne marche pas c'est Waterloo morne plaine" résume ainsi la chanson.

Le 6 avril 1974 à Brighton en Angleterre, ils gagnent ainsi l'Eurovision avec cette chanson désormais culte.

Le groupe bat notamment une certaine Olivia Newton-John qui représentait l'Angleterre. "Tout d'un coup on a découvert un groupe qui existait séparément depuis plus de dix ans en Suède" se rappelle André.

Le monde découvre ainsi ABBA. "Ils n'avaient pas chômé entre 73 et 74 : Anni-Frid, Björn, Benny et Agnetha étaient devenus ABBA avec les initiales de chacun de leurs prénoms mais surtout avec une grand idée marketing qui était d'inverser les deux lettres B. Le groupe ABBA c'était donc un logo et une marque" analyse l'ancien animateur radio. Fait étonnant pourtant qu'il dévoile :

Cette marque ce n'était pas la leur : c'était une marque de conserve de poisson. Il a fallu qu'ils négocient avec la conserverie suédoise de poisson qui s'appelait Abba pour pouvoir utiliser ce nom de scène

Pour André Torrent, tout était calculé chez le groupe suédois, comme le fait de pouvoir, grâce à leur nom de groupe, être placé en première ligne dans les bacs chez les disquaires : "C'était la cerise sur le gâteau. Dans l'équipe marketing, parce qu'ils ont eu des équipes pour tout, le choix des costumes l'était aussi. C'est pour cela que la guitare en forme d'étoile sur laquelle jouait Björn était symbolique pour eux à l'Eurovision".

ABBA a arrêté les tournées suite à la peur de l'avion

Michaël Pachen et André Torrent ont aussi commenté l'actualité d'ABBA au cours de l'émission. Björn Ulvaeus a assuré que le groupe serait de retour à la fin de l'année 2020 avec des chansons enregistrées en 2018.

André attend ces nouveaux titres, lui qui a pu rencontrer le groupe lorsqu'il était animateur radio et télé. "Il y a un garçon qui est tout à fait remarquable qui est la personne qui connait le mieux ABBA dans le monde francophone : Jean-Marie Potiez. Il les a rencontrés. Je ne les ai rencontrés que trois fois (...) je rêvais d'avoir une photo avec la blonde et finalement la seule bonne photo cela a été avec Anni-Frid. Je suis content quand même d'autant que cela reste des souvenirs merveilleux même si après ils n'ont plus voulu faire de tournée" affirme-t-il.

S'ils ont notamment décidé d'arrêter de faire des plateaux télévisés partout dans le monde, selon l'ancien animateur radio, "ils ont été les premiers à faire des clips, bien avant MTV". Il développe ce changement soudain dans la carrière du groupe : "Ils envoyaient ces films partout dans le monde parce qu'ils n'avaient plus du tout envie de voyager beaucoup. C'était en fait surtout Agnetha qui n'avait pas du tout envie de voyager. Elle était paniquée par les voyages en avion et par les deux tournées au Japon. Donc le groupe a pensé 'si on ne peut plus aller partout dans le monde et parce que cela prend du temps, on envoie nos petits films'. Ils ont fait des films qui étaient très scénarisés et cela tient encore aujourd'hui".

Nos chansons ont une histoire, réécoutez l'émission inédite du lundi de Pâques, diffusée le 13 avril sur VivaCité.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK