Vivre ici Namur-BW-Luxembourg

Plus d'infos

Infor Jeunes : à quoi faut-il penser quand on décroche son premier emploi ?

De nombreux étudiants diplômés en juin ont déjà trouvé leur premier emploi ou viennent tout juste d’être engagés ! Mais à quoi faut-il penser quand on décroche son premier emploi ?

La première chose à faire, c’est avertir le Forem, parce qu’il n’est pas prévenu automatiquement. Ça évitera des conflits administratifs, comme par exemple : être appelé pour une évaluation (qui a donc pour but de prouver qu’on cherche du travail), alors qu’on a un travail… !

Il est également important de rappeler qu’en tant que demandeur d’emploi, un jeune a droit aux allocations familiales jusqu’à 25 ans. Mais s’il les perçoit toujours alors qu’il travaille, c’est bel et bien une erreur et elles lui seront réclamées par la suite, il faut donc pouvoir les rembourser.

 

Et ensuite ?

Le jeune doit souscrire lui-même à une mutuelle, même s’il habite encore chez ses parents ; puisqu’en cas d’accident de travail ou de congé maladie, il doit être titulaire d’une mutuelle pour qu’elle puisse intervenir.

 

Et en parlant de congé maladie, qu’en est-il des congés tout court ? À partir de quand les jeunes travailleurs ont-ils droit à des congés ?

Pour avoir droit à des congés payés à proprement parler, il faut avoir déjà travaillé en tant que salarié durant l’année civile précédente ; ce qui pose problème dans ce cas-ci évidemment puisqu’ils viennent de commencer à travailler.

Mais heureusement, deux systèmes ont été mis en place pour permettre à ces jeunes travailleurs, entre autres, d’avoir également droit à des congés ; ce sont les vacances européennes et les vacances jeunes.

Le jeune aura droit à l’un ou à l’autre selon qu’il ait travaillé l’année précédente ou non. Si un jeune vient de décrocher son premier travail, et donc forcément, qu’il n’a pas travaillé en 2018, il aura droit aux vacances européennes.

 

Un jeune qui vient de décrocher son premier job, peut-il avoir déjà des congés grâce aux vacances européennes ?

Pas tout à fait, parce qu’avant d’y avoir droit, il faut travailler 3 mois. Après ces 3 mois, le jeune peut prendre 5 jours de vacances européennes s’il travaille à temps plein, un peu moins s’il est en temps partiel. Ensuite, après chaque mois, en principe il aura à nouveau droit à 2 jours.

Attention, ça ressemble à des congés payés mais d’une certaine façon, c’est lui qui les paie…

 

Le jeune sera-t-il moins payé s’il prend des congés ?

Pas exactement, ce n’est pas au niveau du salaire que ça se joue mais il y a quand même une notion de " perte d’argent ", et c’est seulement l’année prochaine que ça va se manifester. En fait, en 2020, il aura droit à un pécule de vacances : une somme d’argent qui est équivalente en général à 20 jours de congés payés. Mais pour financer les vacances européennes, on va puiser à l’avance dans cette somme. Autrement dit, elle va diminuer à chaque fois qu’il prendra un congé et il recevra moins d’argent au final, quand ce pécule lui sera versé en 2020.

 

 

Pour plus d’infos : inforjeunes.be

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK