Vivre ici Namur-BW-Luxembourg

Plus d'infos

Halloween zéro déchet, est-ce possible ?

Les intercommunales de gestion de déchets de nos 3 provinces sont en route vers le zéro déchet et se posent la question suivante : Halloween zéro déchet, est-ce possible ?

Halloween, aujourd’hui, c’est très à la mode, et en tant que parent, on n’a pas d’autre choix que de faire semblant d’aimer ça ! A nous, les squelettes qui pendent à la porte, les toiles d’araignées immondes... Bref, tout ce qu’on aime !

Si vous vous baladez dans les rayons des magasins consacrés à cette fête, vous allez sans doute comprendre que c’est un carnage en termes de déchets. Les bonbons sont emballés individuellement, les guirlandes tête de mort qui sont en plastiques sont elles-mêmes emballées… de plastique, le maquillage, devinez quoi ? Suremballé lui aussi évidemment, sinon ce n’est pas comique !

Donc, on vous fixe un défi : décorer votre maison en produisant le moins de déchets possible.

Commençons par le seul et unique aspect de cette fête qui nous motive vraiment : les bonbons ! On les achète en vrac bien évidemment ! Après quelques recherches sur le Net il s’avère qu’il existe énormément de sites qui proposent des bonbons au kilo (entre 5 et 9 euros/la boîte), pareil dans certains supermarchés. Mieux ! Il est possible d’en fabriquer soir même ! Des mini-fantômes en meringues, des chauves-souris réalisées avec des biscuits de type " oréo ", là encore, le net propose des tas d’idées faciles à réaliser.

Le make-up : Vous avez déjà vu à quel point certains maquillages pouvaient être effrayants ? ! Mais ce qui m’effraie le plus c’est la composition de ces produits. Savez-vous que de récentes analyses ont démontré que le nombre de molécules indésirables y est tellement élevé qu’il est impossible de toutes les citer… Donc on évite les déchets inutiles et les réactions allergiques en utilisant des produits tels que du lait hydratant, de la fécule de maïs ou de la farine, de l’eau et du colorant alimentaire. Et croyez-nous, avec si peu d’ingrédients, il est possible de réaliser des maquillages complètement hallucinants. Nous l’avons testé et croyez-nous, on aurait dit qu’on avait posé son visage sur la vitrocéramique… À ne pas faire, bien évidemment !

On passe au déguisement : Votre enfant souhaite se glisser dans la peau d’un fantôme ? Parfait ! Récupérez un vieux drap (blanc de préférence, on évite les grandes fleurs et les schtroumpfs, moins crédible). Il suffit d’y découper un trou pour la tête et les bras de votre enfant, d’y mettre du colorant alimentaire rouge afin de faire un effet ensanglanté et vous êtes officiellement responsable d’un parfait petit fantôme.

Il est également possible de créer par exemple un déguisement de pirate avec une épée réalisée en carton, un bandeau en tissus et une vieille veste de papy.

On récapitule : on a les bonbons, les enfants sont déguisés et maquillés, il reste à décorer la maison.

On garde nos bonnes vielles citrouilles découpées et éclairées à l’aide d’une bougie, c’est du fait maison et cela ne génère pas de déchet.

Une astuce bien effrayante et facile à réaliser est la trace de mains ensanglantée sur la fenêtre. On trempe sa main dans de la colle liquide, que l’on dépose ensuite sur la fenêtre. Vous la trempez ensuite dans du colorant alimentaire rouge et vous la redéposez sur la trace de colle.

Cette année, fini les toiles d’araignées achetées toutes emballées, on les fabrique avec de la ficelle.

Au chapitre des bricolages un peu immondes, placez un reste de chou-fleur dans un bocal rempli d’eau avec du colorant vert. Placez-le devant votre porte, effet garantit. Même votre facteur ne vous déposera plus votre courrier !

Il ne vous reste plus qu’à réaliser des guirlandes chauves-souris en cartons, et là encore c’est très facile avec du papier, du carton et de la ficelle vous obtenez des décorations sympas et puis c’est tellement plus marrant de les fabriquer avec vos enfants que d’aller juste les acheter en magasins.

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK