Vivre ici Liège

Plus d'infos

Un jeune maraîcher propose ses productions naturelles moins chères que le conventionnel !

Un jeune maraîcher propose ses productions naturelles moins chères que le conventionnel !
2 images
Un jeune maraîcher propose ses productions naturelles moins chères que le conventionnel ! - © Tous droits réservés

Aujourd’hui, nous partons pour cette belle campagne du côté d’Aywaille pour le joli village de Deigné où Kim Etienne cultive des fruits et légumes de manière naturelle dans son exploitation Au Fond des Pans.

Le métier de maraîcher est très contraignant et l’actualité l’a montré

Comme Kim me le disait, il y a des conditions qui font que cela marche ou pas ! Pour notre jeune maraîcher de 22 ans, il y a d’abord les études car après des secondaires et une 7e en maraîchage bio à l’Institut Provincial d’Enseignement Agronomique de La Reid, Kim s’est immédiatement lancé dans le maraîchage naturel en indépendant, il avait 19 ans et disposait d’un petit terrain hérité de son grand-père agriculteur. Comme Kim le rappelle, on ne s’improvise pas maraîcher car le travail demande beaucoup d’énergie et de temps.

Est-ce que pour lui le travail paie son homme ?

J’ai évidemment posé la question à Kim qui explique que la première année il ne s’est pas versé de salaire car il réinvestissait systématiquement ses bénéfices. A partir de la seconde année, il s’est versé un salaire mais attention, comme il le précise il ne sera probablement jamais très riche… Mais son travail c’est sa passion et ça, ça n’a pas de prix !

Quelles sont les conditions de réussites d’un tel projet ?

Comme Kim l’explique, il faut évidemment les connaissances techniques (formation, études…) ensuite, et pour lui c’est très important : il faut commencer petit. Dans son cas, il a débuté sur un terrain d’environ 1500 m2 soit 0.15 hectare. C’est une superficie qu’il maîtrisait et qu’il a pu agrandir car en 2020 il va passer à 3,5 hectares ! Ensuite, notre homme s’est entouré des conseils avisés de Stéphane Mostenne (contact ci-dessous) de la cellule bio des Services Agricoles de la Province de Liège qui a mis sur pied un réseau d’une centaine de maraichers qui partagent leurs connaissances et leur savoir-faire.

 

Et tout ça en culture conventionnelle ou en bio ?

Dans les faits, il n’y en a pas c’est juste qu’en débutant il n’a pas demandé la certification bio même s’il travaille en respectant scrupuleusement ces règles. C’est la raison pour laquelle il vend ses productions comme naturelles et non comme bios .... Mais à partir du début 2020, il entre en période de conversion à l'agriculture bio. Mais, pratiquement, sur le terrain, ses méthodes de culture ne changeront pas, c'est uniquement une formalité administrative.

A-t-il encore des projets d’agrandissement ou autres ?

A 22 ans, l’avenir est rempli de projets et dans un premier temps, Kim se lance dans la construction d’un hangar de stockage et d’un magasin car pour le moment sa petite boutique est installée dans un container. Et puis, il est probablement le seul à proposer cela en province de Liège, il va cultiver des plants de légumes à repiquer. Ils seront en vente dès le 15 avril prochain aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers.

En pratique, que trouve-t-on chez lui en ce moment ?

Diverses sortes de courges et de choux, des carottes, des poireaux, des frisées, des chicons, des épinards, du mesclun … Et des agrumes qu’il fait venir en droite ligne des vergers d’un petit producteur bio de Sicile.

Comment peut-on acheter ses produits ?

C’est simple : Au Fond des Pans directement tous les mardis et jeudis de 15 à 20h (vous pouvez y passer après le boulot) et les samedis de 11 à 15h. Il fournit La Petite Gatte, un magasin spécialisé en produits bio de Remouchamps et il livre ses légumes dans un restaurant renommé et des magasins de la région. Le plus sympa c’est évidemment d’aller rencontrer ce jeune passionné.

Une précision ?

Trop souvent on entend dire que les petits producteurs c’est bien mais c’est cher. Avec Kim, vous allez découvrir que c’est faux et j’ai comparé le prix de plusieurs de ses produits avec celui des grandes surfaces et même du hard discount et à chaque fois : Kim est moins cher pour un produit de grande qualité et local ! Il m’a même certifié qu’une fois labelisé bio, il ne compte pas augmenter ses prix.

 

Comparatif : 

Poireau : 2,5€/kg VS Carrefour 3.99/k° (France)

Céleri rave : 2€/kg VS Carrefour 1.69/pièce en conventionnel

Pomme poire bio : 3,4€/kg VS Delhaize 4.98 poires et 4.99 pommes (Belgique) / Carrefour 3.91 pommes (France)

 

Au Fond des Pans

Kim ETIENNE

Deigné 93A

4920 Aywaille

0493/67.47.17

www.aufonddespans.be et page Facebook "Au Fond des Pans"

 

Stéphane Mostenne : cellule bio des Services Agricoles de la Province : 0471 981 613

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK