Vivre ici Liège

Plus d'infos

Un jardin collectif et une microferme

Chaque jour Pascal Michel met un liégeois à l’honneur dans "Vivre Ici". Aujourd’hui direction Stavelot pour rencontrer Kevone et Sarah. Un couple proche de la nature qui a créé un potager collectif et qui va construire prochainement une microferme. Ils sont à l’honneur aujourd’hui dans les journaux du groupe sudpresse.

Un projet dans l’air du temps

Durant le confinement, on a vu beaucoup de citoyens se tourner vers les petits producteurs. Certains décident même de tout faire pour vivre an autosuffisance. C’est le cas de Kevone et Sarah. Après 5 ans de recherche, ils trouvent enfin la maison de leur rêve il y a un an. Au début du confinement, vu l’engouement collectif et la crainte de certains de manquer de vivres, ils ont lancé un potager collectif pour permettre à leurs amis de venir cultiver les fruits et les légumes de leur jardin. Un collectif qui se compose aujourd’hui de 5 personnes.

L’espace disponible est assez grand puisqu’il affiche 9 hectares au compteur. Une microferme est aujourd’hui en construction. L’idée est de faire une petite exploitation agricole ou on retrouvera des fruits, des légumes, des céréales mais aussi des petits animaux. Comme Kevone l’explique à nos confrères de Sudpresse, l’idée est de retrouver ce qu’on faisait dans la période d’avant-guerre pour parvenir à une autonomie nourricière. Aujourd’hui, dans leur champ, on retrouve déjà des poules, des moutons et deux chevaux.

Pour la suite, ils souhaitent transformer les produits directement et sans intermédiaire et les vendre dans un petit point de vente et une boulangerie au cœur même de la ferme. Il faut dire que Kevone et Sarah ont l’expérience de la vente puisqu’ils ont déjà une boulangerie en cité ardente., au cœur du quartier St Léonard. 

Durant cet automne, le collectif va replanter des triples haies autour du jardin. Ce sera aussi le moment de la réflexion concernant le design général du domaine et pour préparer les plans pour l’implantation du futur verger qui sera planté en 2021. Tout ça s’ajoute évidemment à l’entretien du potager de 2000 mètres carré.

Une fois que tout sera bien en place, la volonté du couple est aussi de transmettre les savoirs anciens qu’ils auront acquis. Pour cela ils organiseront différentes formations en collaboration avec différentes associations déjà en place à Stavelot.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK