Vivre ici Liège

Plus d'infos

Jean-Luc Couchard rejoint la mafia

Jean-Luc Couchard
2 images
Jean-Luc Couchard - © Tous droits réservés

Jean-Luc Couchard, le comédien belge connu pour son rôle de J-C dans Dikkenek au coté de François Damiens et Mélanie Laurent, est venu en studio nous présenter son premier court-métrage intitulé « Il Padrino ».

Il Padrino

L’histoire se déroule en région liégeoise plus précisément à Lontzen et Aywaille. Jean-Luc Couchard tient le rôle principal d’un mafieux surnommé " Il Padrino ". Un jour, il rassemble sa mafia car il lui manque 200.000 € dans la recette du mois. Le comédien liégeois pense qu’il y a un traître parmi les siens.

" C’est ce soir-là que tout a basculé. La journée avait déjà mal commencé et ce n’était que le début. J’avais appris que certains de mes amis voulaient ma peau. Malheureusement, la vie n’est pas faite que de réjouissance. Elle nous joue parfois des tours mais j’ai appris une chose dans la vie, il faut prendre ses responsabilités quoi qu’il arrive. " C’est par ce monologue que commence le court-métrage de sept minutes de l’acteur et réalisateur liégeois. Qui est le traître ? Qui a volé ses 200.000 euros ? Qui veut sa peau ?  C’est à découvrir dans son nouveau court-métrage " Il padrino ".

Un casting liégeois

Au niveau des acteurs liégeois, on peut retrouver Thomas Doret, étudiant à l'ULG en médecine qui a été propulsé par les frères Dardenne grâce à ses apparitions dans " Le gamin au vélo " ou encore " La fille inconnue " des deux frères belges. Il y a aussi, un autre comédien liégeois bien connu, Renaud Rutten qui joue le rôle de l’ami depuis 20 ans. Pour finir, Pierre Remouchamps mieux connu sous le nom de Pépone interprète un des gardes du corps.

C’est le premier film en tant que réalisateur de Jean-Luc Couchard et aussi la première production de Raja Lachhab de Dream and Joy production. Le réalisateur souhaitait réaliser le film en région liégeoise car il voulait prouver qu’il y avait moyen de faire des films dans la cité ardente.

Le film sera projeté le 26 juin 2020 durant "La nuit du court" à Liège et le 27 juin 2020 à Huy. 

Du théâtre au grand écran

Jean-Luc Couchard n’est plus à présenter, avant d’avoir le rôle du belge dans Taxi 4 ou plus récemment un rôle dans la série " Le baron Noir "de Canal +. Durant son adolescence, il a pris des cours de comédie au conservatoire de Liège. Il avait un groupe de musique au répertoire de chanson décalé et folklorique avec son frère dans leur groupe " Les slip’s ".

Début des années 90, il monte pour la première fois sur les planches du Théâtre de Poche à Bruxelles pour " Ubulustein ". En 2013, il est nommé aux Magritte du cinéma pour le prix du meilleur acteur dans un second rôle pour Dead man Talking de Patrick Ridremont.

Le comédien belge s’illustre dans le petit et grand écran, son premier court-métrage se passe en 1991 et s’intitulait " La décalque ". Des années plus tard, il obtiendra des rôle dans des films de comédie comme "Rien à déclarer" avec Dany Boon et Benoit Poelvoorde ou encore "Les visiteurs 3 " en 2016.

Après El Padrino, que nous réserve Jean-Luc Couchard, réalisateur, comédien ou les deux ? Affaire à suivre.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK