Vivre ici Liège

Plus d'infos

5 Liégeoises inspirantes venues de tous horizons nous racontent leur parcours et projets impressionnants

Vivre Ici Liège a décidé de se mettre aux couleurs de la Journée internationale des droits des femmes en mettant en lumière des Liégeoises qui épatent par leur engagement, leur parcours ou encore leur talent.

Partez à la découverte de ces 5 Liégeoises inspirantes venues de tous horizons.

Mais avant, un peu d'histoire

" La Journée internationale des droits des femmes " est célébrée le 8 mars à travers le monde et permet de mettre en avant la lutte pour les droits des femmes. La première Journée de la femme a vu le jour le 28 février 1909 via une initiative le Parti Socialiste d’Amérique.

C’est pendant la Révolution soviétique en 1917 que les femmes russes décidèrent de choisir le dernier dimanche de février comme date symbolique afin de faire grève et d’obtenir "du pain et la paix". La Russie soviétique est donc le premier pays à officialiser en 1921, une journée dédiée à la femme et à en faire un jour férié, mais non chômé jusqu’en 1965.

L’événement est ensuite repris en Europe vers la fin des années 60 par une deuxième vague féministe. Ce n’est qu’en 1977 que la Journée internationale des femmes est officiellement reconnue par les Nations Unies. Elle le sera par la suite en France dès 1982.

 

 

Léa Sylvestre nous fait découvrir son projet "Moules Frites" consacré à la santé sexuelle des jeunes.

"Moules Frites" est la première chaîne belge de vidéos et podcasts 100% consacrée à la santé sexuelle ! Ce projet est entièrement réalisé par les volontaires et l’équipe de l’ASBL O’YES.

O’YES (Organization for Youth Education & Sexuality – anciennement SIDA’SOS) est une ASBL créée par des jeunes et pour les jeunes. Elle est active dans le domaine de l’éducation et de la promotion de la santé.

Cette ASBL a aussi pour but de sensibiliser les jeunes, afin que ceux-ci deviennent des CRACS (Citoyens Responsables Actifs Critiques et Solidaires), à la santé sexuelle via l’éducation par les pairs afin de changer les mentalités et d’améliorer les comportements sur le long terme.

Retrouvez tous les podcasts de "Moules Frites" via leur page Youtube.

L’artiste liégeoise Pupa sort un pack en l’honneur des femmes

L’artiste liégeoise Pupa sort un pack en l’honneur des femmes fortes

Pupa est une artiste Liégeoise passionnée par le monde de la création visuelle et de la décoration.
Elle s’inspire des choses qui l’entourent et particulièrement les choses de la nature, dont elle s’imprègne pour créer des fresques, des décors et des illustrations exclusives.

Enfant déjà, Pupa était fascinée par les oiseaux, qu’elle prendra plaisir à observer et à dessiner, et qui deviendront quelques années plus tard un des fils rouges de son univers très personnel.

Pourtant, si la nature demeure la seule constante, cette artiste a de multiples inspirations et son style est en perpétuelle évolution. Devenue aujourd’hui une artiste incontournable en région Liégeoise et au-delà, Pupa continue à épater et innover.

Son pack à l’occasion de ce 8 mars : Le Pack "Femmes Fortes"

Ce pack "Femmes Fortes" est spécialement conçu pour la Journée des droits des Femmes, le 8 mars, car les valeurs féministes tiennent fortement à cœur de l’artiste.

Inspiré par 3 femmes fortes, Frida Kahlo, artiste peintre mexicaine, Margaux De Ré, députée bruxelloise et Alice Pfältzer, alias je.suis.une.sorciere, militante féministe française, ce pack est composé de :
- Une trousse "Garce" de 16 x 21 cm (2 coloris au choix : gris chiné ou écru)
- Un tote bag Frida Kahlo de 37 x 40 cm (2 coloris au choix : gris chiné ou écru)
- Un poster A4 à l’effigie de Margaux De Ré
 

Bénédicte Philippart de foy encourage les femmes à déployer leurs ailes via "Les Audacieuses"

Le mot de Bénédicte Philippart de Foy, fondatrice du réseau “J’espère vous amener, vous aussi, sur le chemin du succès”.

Osez rêver, osez créer… Cela fait maintenant près de 15 ans que les Audacieuses by f.a.r encouragent les femmes à déployer leurs ailes. Leur point commun ? Une profonde envie d’entreprendre. Les accompagner au quotidien, les mettre à l’honneur, leur donner de la visibilité, favoriser les rencontres et les partenariats.

On le sait : les femmes restent sous-représentées dans le monde de l’entreprenariat. Avec Les Audacieuses by f.a.r, Bénédicte et ses collaborateurs souhaitent fédérer celles qui ont décidé de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat.

Rejoindre un réseau féminin, ce n’est pas uniquement se faire de nouvelles copines et grignoter des cupcakes. C’est aussi booster son entreprise et son chiffre d’affaires, et rencontrer des femmes animées par la même ambition.

Coline Desonay parle sans tabou de l’endométriose via son site

L’endométriose est une maladie complexe et encore mystérieuse qui touche de nombreuses femmes. Elle peut se manifester sous différentes formes et symptômes.

Cette semaine est justement la 17e Semaine Européenne De Prévention et d’information sur L’endométriose. Pour nous en parler, nous avons contacté Coline Desonay, une jeune femme de 26 ans qui est elle aussi atteinte d’endométriose et qui a décidé d’enlever les tabous autour de cette maladie.

Via son site "Chroniques de l’endométriose", Coline vous met à disposition un lieu de partage où l’on parle sans tabous de l’endométriose, cette maladie qui touche plus d’une femme sur 10 en Belgique et qui ravage le corps des femmes dans l’ombre.

C’est également, une ode à la femme, sous toutes ses formes !
Une plateforme où l’on partage tout sur ce corps féminin si mystérieux et relié à tant de tabous.

Via son site, Coline Desonay vous invite à parler de l’endométriose mais surtout de vous.

Chrystelle Charlier vous présente "Imparfaites", un site qui prône le droit à l’imperfection au féminin.

Grâce à son blog Imparfaites – la vie, la vraie, Chrystelle Charlier réunit une communauté de femmes qui, comme elle, ont envie d’apprendre à s’aimer sans complexes, à respirer un grand coup et à… lâcher prise !

Ancienne prof de français, puis coach en image, Chrystelle s’est lancée dans le monde du marketing où elle est devenue l’heureuse directrice de l’agence de communication Flexvision.

Après avoir passé des périodes noires, comme tout le monde, elle a voulu changer de vie, plusieurs fois, mais toujours en conservant sa passion pour l’écriture.

Avant Imparfaites, elle s’était déjà lancée dans l’écriture d’un blog commun avec sa sœur, Gabrielle. Il s’appelait 2 Girls 1 Mag et une partie des articles proposés aujourd’hui sur "Imparfaites" viennent de cette époque.

Imparfaites a vu le jour en 2017 et sa communauté est de plus en plus grande notamment grâce à Facebook, Instagram et Pinterest.

À côté de son rôle de blogueuse, vous pouvez retrouver régulièrement Chrystelle Charlier sur La Première dans l’émission "Tendances Première" animée par Véronique Tyberghien.

 

Elena Troisfontaines : une jeune Liégeoise qui vole vers son rêve de danseuse étoile

La dernière liégeoise que nous voulions mettre en avant aujourd’hui est notre cadette du jour. Danseuse depuis l’âge de 4 ans, Elena Troisfontaines est aujourd’hui en belle voie pour devenir une grande danseuse étoile.

Elena débute sa formation de danseuse dans l’école Spadoise “Le Studio d’Art”.
Une école familiale réputée dans la région notamment pour sa formation classique. Mais c’est d’abord dans les disciplines modernes qu’Elena va s’épanouir avant de découvrir sa passion pour le ballet classique.

C’est donc à l’âge de 15 ans qu’elle décide de prendre des cours en parallèle à l’Académie Grety avant de passer avec brio les examens du conservatoire de Bruxelles.

Aujourd’hui, Elena (19 ans) nous prouve que c’est en persévérant qu’on peut atteindre ses rêves puisqu’elle évolue désormais à l’Arlez Youth Ballet Company. Une compagnie de Ballet située dans le sud de la France qui propose un programme pré-professionnel offrant une formation intensive et de qualité permettant par la suite d’auditionner et d’intégrer une compagnie de danse professionnelle.

Mais ce n’est pas tout ! Etant bien consciente que le monde de la danse est aussi semé d’embûches, notre jeune danseuse Liégeoise a décidé de poursuivre à distance des études en Psychologie via l’Université de Liège.
Une bouée de secours qui lui permettra d’évoluer dans un domaine qu’elle apprécie beaucoup si le monde de la danse professionnel venait à lui fermer ses portes.

En attendant, Elena est bien décidée à intégrer un ballet professionnel dans les années à venir.
Elle n’hésite pas non plus à partager sur les réseaux sociaux des bons plans "Feel good" qui prouvent qu’une danseuse professionnelle a avant tout besoin d’un esprit sain dans un corps sain.
Loin des clichés donnés à cette discipline artistique, Elena prouve qu’une danseuse peut évoluer sans se priver totalement des bonnes choses de la vie.

Un parcours et des bons plans inspirants que vous pouvez retrouver via sa page Instagram “Elena Troisfontaines”.

Crédit Photo : Octavian Carare

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK