Vivre ici Hainaut

Plus d'infos

Vous êtes jeunes sportifs... Pensez à bien vous alimenter !

Et surtout pourquoi manger correctement ?

Pascale Robience, diététicienne et professeur à la Haute Ecole Condorcet à Tournai explique que pour les jeunes sportifs... il est primordial :

  • d'assurer un statut nutritionnel satisfaisant de façon à n’altérer ni sa santé ni ses performances
  • de permettre une croissance et un développement optimaux malgré les charges de travail élevées
  • d'aider à la protection cellulaire lors des entraînements et à la réparation cellulaire dans la phase de récupération

Nous le savons, certains adolescents sont vulnérables, influençables et réceptifs aux messages extérieurs issus du matraquage commercial, des annonces sur les réseaux sociaux et même parfois de l’entourage… la durée des repas est souvent réduite au minimum voire inexistanteLe manque de connaissance sur l’alimentation et la disponibilité des aliments ne permettent pas aux adolescents sportifs de faire des choix alimentaires judicieux.

Que se passe-t-il en cas de déficit énergétique ?

Les apports en énergie doivent être adaptés à chaque individu en tenant compte du type de sport, de la durée et de l’intensité des entraînements et des compétitions.

Un déficit énergétique peut avoir des répercussions sur le développement et entraîner un amaigrissement, un retard de croissance, un retard pubertaire, une aménorrhée, des troubles hormonaux et de la FATIGUE !

A contrario, un apport énergétique excessif va entraîner une prise de poids pouvant découler sur un surpoids avec des répercussions sur le squelette et la statique.

En pratique, que doivent manger les jeunes sportifs ?

  • Des légumes (minimum 300 g) et des fruits (250g)
  • Un féculent à chaque repas (4 repas/jour)
  • Une ration protéinée par jour : viande maigre de préférence (10 g/année d’âge) ou poisson (le + souvent possible) ou œufs ou 1 équivalence végétale (légumineuses 1 x/semaine)
  • Quatre produits laitiers/j pour assurer les apports en Calcium
  • Ne pas supprimer les matières grasses mais bien les choisir  (sources de vitamine D ou d’omégas 3)
  • Être attentif aux pertes excessives en Sodium en rapport avec la sudation importante lors de la pratique de l’activité sportive et encore + en cas de conditions atmosphériques particulières ou d’ambiance surchauffée → ajouter 1 pincée de sel (1g/l) dans l’eau de boisson d’effort
  • Consommer maximum 1 friture/semaine
  • Eviter les produits gras, les sodas et les grignotages intempestifs
  • Eviter les produits enrichis et les supplémentations
  • Et SURTOUT ne pas oublier de bien s’hydrater !!!!

En conclusion...

L’état nutritionnel des adolescents sportifs doit faire l’objet d’une grande attention. Pour assurer la sécurité nécessaire en terme de santé et de garantie d’une croissance harmonieuse, il faut :

  • une éducation nutritionnelle par des professionnels de la santé
  • une mesure régulière du poids (1x/sem) et de la taille (1x/3 mois)
  • un bilan alimentaire accompagné de conseils nutritionnels (1x/an)
Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK