Vivre ici Hainaut

Plus d'infos

Le harcèlement de rue... Une malheureuse réalité !

Les jeunes, les filles le plus souvent représentent une cible facile.

La parole se libère de plus en plus à ce sujet.  Plusieurs initiatives voient le jour afin de venir en aide aux victimes et de sensibiliser le public au phénomène. Adeline Dujardin, chargée de communication chez "Infor Jeunes" souhaite mettre en lumière une forme particulière de harcèlement de rue et apporter une piste d’action, de solution pour la personne qui en serait victime … Elle en parle avec Philippe Jauniaux.

Le harcèlement de rue peut prendre diverses formes !

Comment réagir quant une personne insiste pour obtenir un numéro de téléphone ? Que la personne soit agressive ou non, à partir du moment où on refuse de donner notre numéro ou qu'on se montre hésitant, mal à l’aise, la personne devrait nous laisser tranquille et ne pas insister. Le contraire s’apparente à du harcèlement de rue !

Comme ce n’est pas spécialement la forme la plus violente de harcèlement de rue, il y a sans doute beaucoup de victimes …

A priori, la personne insistante prétend vouloir faire connaissance avec l’autre et n’est donc pas forcément quelqu’un de violent avec une mauvaise intention. Ca n’en reste pas moins problématique puisque la personne concernée risque justement de céder contre son gré. La personne insistante n’a pas l’air particulièrement dangereuse. Que faire pour s’en débarrasser ? Vous êtes tentée de céder pour être tranquille, quitte à ne jamais lui répondre par la suite. C’est cette insistance pour que la personne cède qui fait que cela s’apparente à du harcèlement.

Voici une définition du harcèlement...

"Attaques ou sollicitations continues dans le but d'épuiser ou de tourmenter la victime." C'est un peu ce qui se passe quand une personne insiste pendant dix minutes pour obtenir le numéro de quelqu’un et que la personne en question, lassée, finit par le donner contre son gré.

Donc : non, ne cédez pas ! Il y a visiblement une meilleure solution…

Cette solution est proposée en Belgique par la startup Stoomlink, qui a créé "le numéro anti-relou".  Quand une personne insiste pour obtenir votre numéro de téléphone et que la seule solution semble être de céder pour être tranquille, ne lui donnez pas votre vrai numéro mais un "faux", qui fonctionne : le 0460 /20 39 29.

Le concept va plus loin qu’un simple faux numéro … Pour sensibiliser le "harceleur" au malaise face auquel il a placé l’autre personne, s’il essaie de la contacter par la suite, il recevra un message automatique de ce genre :"Bonjour. Si vous lisez ce message c’est que vous avez mis une personne mal à l’aise. Avec vous, elle ne s’est pas sentie en sécurité. Si une personne vous dit “non”, inutile d’insister. Apprenez à respecter les autres et leurs décisions. Merci."

Une petite astuce pour garder ce numéro à portée de main ?

Puisqu’il faut avoir l’air de donner son propre numéro, ça doit être une manipulation discrète … Enregistrez le numéro dans vos notes ou dans votre répertoire, sous le nom "mon numéro", par exemple. On est nombreux à ne pas retenir par cœur notre numéro et il est courant de le noter quelque part, donc avec cette tactique, double avantage :

  • On a le numéro à portée de main !
  • Il est possible que la personne ait une vue sur notre écran, donc chercher "numéro anti-relou" sur Google serait un peu compliqué. Et on ne sait jamais comment la personne pourrait réagir en comprenant qu’on s’apprête à la mener en bateau, il vaut donc mieux être prudent et discret.

Notez bien ce numéro "anti-relou" ! Prenez-en bonne note pour l’avoir à portée de main : 0460 /20 39 29. N’hésitez pas à suivre Infor Jeunes sur les réseaux sociaux pour être au courant de ce genre d’initiatives qui peuvent être utiles aux jeunes !

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK