Vivre ici Hainaut

Plus d'infos

Habillez-vous en seconde main... C'est hyper tendance !

Evitez l’achat de vêtements neufs. Consommez moins mais mieux et vous ferez des économies.

Nathalie Remy, chargée de communication de l'intercommunale hennuyère ipalle, détaille avec Philippe Jauniaux l'impact de l’industrie textile et de la mode.

4,3 millions de tonnes de textiles sont jetées chaque année en Europe. 

4 % de l’eau potable disponible dans le monde est utilisée pour produire nos vêtements. Un jean se fabrique avec l’équivalent de 285 douches, soit entre 7.000 et 10.000 litres d’eau. Si l’on observe son cycle de vie, la moitié des impacts environnementaux est générée aux étapes de production du pantalon avec l’utilisation du coton cultivé par exemple en Inde, la teinture et la confection dans deux autres pays, puis finalement la vente chez nous. Tout cela inclut, en plus de l’eau, l’utilisation de pesticides et de produits chimiques avec les pollutions qui en résultent.

Comment réduire cet impact ?

L’autre moitié des impacts peut diminuer si nous, consommateurs, utilisons correctement le vêtement. Lavez-le à basse température et avec des produits naturels. Laissez sècher votre lessive à l’air libre et bien étendue pour réduire le temps de repassage. Et surtout, prolongez la durée de vie des habits grâce au réemploi.

S’habiller en seconde main permet de ne pas consommer un nouveau vêtement et de ne pas gaspiller les ressources naturelles. Cela nous coûte moins cher et aide, dans bien des cas, à soutenir des entreprises d’économie sociales. En plus, c’est tendance

Des solutions pour un shopping éco-responsable...

On n'utilise en général qu’un tiers des vêtements qui se trouvent dans notre garde-robe ? Commencez par faire le tour de vos armoires et  triez pour éliminer. Ce qui est devenu trop petit, abîmé, désuet, mettez-le de côté. Gardez ce qui vous est utile pour votre travail, vos activités et votre confort ! 

Une fois le tri réalisé, est-il possible de réparer ou upcycler ? C’est-à-dire transformer le vêtement pour en faire un autre usage. Le vêtement est trop petit ou troué mais le motif est chouette, on répare ou on transforme. Les cours de couture fleurissent un peu partout. On peut aussi chercher une couturière professionnelle ou amateur via les amis ou les SEL (services d’échanges locaux) ! Pour la réparation et l’upcycling, plein de tutos existent sur le web.

N'oubliez pas les achats en seconde main, la location et bien entendu les prêts, les échanges entre amis ou dans la famille... 

Plus d'infos https://www.ipalle.be/

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK