Vivre ici Bruxelles

Du lundi au vendredi de 14:00 à 16:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Les vins "nature" très présents à Bruxelles

Les vins "nature" très présents à Bruxelles
Les vins "nature" très présents à Bruxelles - © Emily Kent Photography - Getty Images

La tendance nature, biologique, voire biodynamique des vins est un phénomène très présent à Bruxelles, après que Paris ait ouvert la voie il y a dix ans je dirais.

Depuis quelques années, nous avons des bars à vin, voire des cavistes, à Bruxelles, qui sont spécialisés uniquement dans ce type de vin. Cela répond globalement à un souhait du consommateur qui veut des produits plus sains, moins traficotés.

Un vin biologique, c'est quoi ?

La réglementation des vins biologiques existe depuis 2012 seulement. Pourtant, on a presque l'impression que le bio est aussi vieux que la terre elle-même. C'est en partie vrai, car avant l'agriculture intensive et toutes les crasses de l'industrie agro-chimique tous les produits agricoles étaient biologiques.

Les vins biologiques sont produits à partir de raisins bios bien entendu. Ensuite, le producteur doit restreindre les produits autorisés autres que le raisin, notamment les doses maximales de SO2 (les fameux sulfites) sont réduites d'un tiers environ.

Les vins biodynamiques 

Les vins biodynamiques sont d'abord des vins biologiques et qui autorisent très peu de produits, tellement peu qu'on peut exhaustivement les citer, il y en a cinq : albumine d’œuf, sulfites (SO2) dans des doses encore plus réduites que les vins biologiques, bentonite, charbon œnologique, saccharose. 

Et les vins natures, dont on parle un peu partout à Bruxelles ?

Là ce sont des vins qui n'autorisent presque pas d'intrants. De petites doses de S02 sont permises mais c'est tout. L'os dans l'hélice est que le terme de "vin nature" n'est pas réglementé. Bref, on comprend la logique (à savoir le moins d'intrants possibles) mais la vérification n'est pas réalisée. Or, le meilleur cahier des charges n'est rien sans la vérification du respect des charges dudit cahier. Les vins biodynamiques par exemple sont contrôlés soit par Demeter, vous avez peut-être déjà vu ce logo sur la bouteille, soit par Biodyvin.

Nature ne veut pas dire doux au palais...

Parfois, sous couvert d'un produit "naturel", on sert des vins qui tirent vers le vinaigre (beaucoup d'acidité volatile) ou qui sentent l'écurie (trop d'éthylphénols dûs aux brettanomyces).

Il faut rappeler deux évidences. D'abord, la fabrication du pinard n'est pas une entreprise naturelle, c'est un procédé technologique qui a été dompté par l'intelligence humaine. Le vin n'apparaît pas spontanément dans la nature. Ensuite, la règle d'or dans tous les produits de bouche est qu'ils doivent être bons, ils doivent vous plaire. Sinon, nature ou pas, comme eût dit feu Jean-Pierre Coffe : C'est de la M...

En conclusion, il n'y a qu'une solution, c'est la dégustation.

Chaque semaine, Fabrizio Bucella nous livre ses pépites sur le monde du vin dans Vire Ici Bruxelles. N’hésitez pas à aller faire un tour sur le site de son école d’œnologie Inter Wine and Dine pour en savoir plus.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK