Vivre ici Bruxelles

Du lundi au vendredi de 14:00 à 16:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Les secrets du beaujolais nouveau

C’est une tradition, le 3e jeudi de novembre, c’est le jour de mise en vente du beaujolais nouveau. L’occasion pour Fabrizio Bucella, œnologue et chroniqueur pour Vivre Ici Bruxelles de revenir sur le phénomène.

Quand consommer du beaujolais nouveau ?

N’ayez pas peur de le servir à vos invités pour les fêtes si l’envie vous en prend, il sera tout à fait consommable, et même au-delà. Cependant, le pic de consommation se déroule fin novembre, début décembre.

Le beaujolais nouveau est débloqué, c’est-à-dire autorisé à la vente, le troisième jeudi du mois de novembre à heure zéro. Le slogan "Le Beaujolais nouveau est arrivé" vient du titre d’un ouvrage de René Fallet, paru en 1975. C’est l’histoire de quatre piliers de comptoir qui refont le monde et vivent des aventures.

Vin particulier ou marketing ?

D’abord, c’est un succès marketing, principalement dans les villes : Paris, Bruxelles, puis au Japon aussi. Ensuite c’est un vin fabriqué avec une méthode particulière, qu’on appelle macération beaujolaise ou macération carbonique. Pour faire simple, on met le raisin fraîchement cueilli dans une casserole à pression sursaturée de CO2. Au lieu que le sucre fermente sous l’action des levures, il fermente de manière intracellulaire avec les enzymes du raisin. On obtient un vin gouleyant comme dirait Coluche, fruité, léger, peu foncé et peu tannique. On utilise le raisin du Beaujolais, le gamay noir à jus blanc.

Et comme toujours, beaujolais nouveau ou pas… Il n’y a qu’une solution c’est la dégustation.

Chaque semaine, Fabrizio Bucella nous livre ses pépites sur le monde du vin dans Vire Ici Bruxelles. N’hésitez pas à aller faire un tour sur le site de son école d’œnologie Inter Wine and Dine pour en savoir plus.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK