Vivre ici Bruxelles

Du lundi au vendredi de 14:00 à 16:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Les bons réflexes pour conduire par mauvais temps

C’est de saison et quand les conditions météo sont mauvaises, c’est important de redoubler de prudence. Qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente ou en présence de verglas ou brouillard, un seul mot d’ordre : réduisez votre vitesse et anticipez !

L’idéal, c’est aussi de bien préparer sa voiture : faire le point sur son équipement niveau phares, pneus, essuie-glaces, etc.

Sur une chaussée mouillée

Vos pneus adhèrent moins bien et il y a un risque d’aquaplanageL’aquaplanage se produit lorsque la quantité d’eau sur la route ne peut plus être évacuée par les pneus qui perdent toute adhérence. Ce phénomène s’amplifie lorsque les pneus sont usés. Pour l’éviter : vérifiez régulièrement l’état de vos pneus et leur pression, roulez doucement, et méfiez-vous des grandes flaques lors des fortes pluies.

De bons essuie-glaces

N’hésitez pas à les remplacer dès qu’ils laissent des zones non essuyées, un voile, des stries, ou encore lorsqu’ils produisent des saccades et du bruit. Il est souhaitable de les vérifier une fois par an, en début d’hiver par exemple, et de les remplacer avant même qu’ils ne soient devenus inefficaces ! Le caoutchouc des balais peut être fragilisé, voire endommagé, par l’action du soleil, par la présence de givre sur le pare-brise, etc.

Par grand froid

En cas de gel ou de neige, évitez de vous déplacer sans avoir de pneus adaptés et vérifiez le niveau de liquide lave-glace (choisissez en un qui soit bien efficace par températures négatives). Il est toujours utile d’avoir dans sa voiture un peu d’équipement : une paire de gants, un grattoir pour le givre, une lampe torche.

Si la neige vous surprend sur la route, réduisez votre vitesse et veillez à vous rendre bien visible, voire arrêtez-vous à un endroit qui ne gêne pas la circulation. Laissez la priorité aux engins de salage et circulez dans leurs traces.

Du brouillard ?

Le brouillard est dangereux parce qu’il brouille vos perceptions : il fait disparaître les obstacles, il entoure les sources lumineuses d’un halo qui peut vous éblouir…
Si vous êtes sur la route, dès l’apparition de nappes de brouillard :

  • Augmentez la distance avec le véhicule qui précède ;
  • Ne roulez pas à plus de 50 km/h si la visibilité est inférieure à 50 m, y compris sur autoroute ;
  • Allumez vos feux de croisement ainsi que vos feux de brouillard avant et arrière en cas de très faible visibilité. N’oubliez pas d’éteindre ces feux dès que vous sortez du brouillard.

Bon à savoir également : il faut éviter d’allumer ses feux normaux car ils auraient pour conséquence de créer un " mur blanc " devant vous.

Chaque jeudi, retrouvez Camille Thiry, porte-parole de Bruxelles Mobilité dans Vivre Ici Bruxelles vers 15h.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK