Vivre ici Bruxelles

Du lundi au vendredi de 14:00 à 16:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Le zéro déchet : commencez par des petits gestes

temporary-20201103110556
temporary-20201103110556 - © Alistair Berg - Getty Images

Pour sa chronique hebdomadaire dans Vivre Ici Bruxelles, Pascale Hourman, porte-parole de Bruxelles Environnement a décidé d’évoquer le zéro déchet.

Les résultats du challenge zéro déchet 2020 clôturé en septembre, sont connus ! Un challenge qui a toute son importance, vu le poids actuel des poubelles blanches à Bruxelles, soit 171 kilos de déchets par an par personne. Et cela ne concerne donc que le poids du sac blanc. C’est évidemment énorme.

Réduire ses déchets, oui c’est possible !

Pour preuve, les familles qui ont relevé le challenge jusqu’au bout ont réduit fortement la taille de leur poubelle. A la pesée en janvier : on a vu que chaque participant produisait en moyenne 63 kilos de déchets par an. C’est très peu par rapport à la moyenne bruxelloise. Il s’agit donc de ménages déjà sensibilisés à la problématique. On aurait pu croire qu’ils auraient difficile à aller plus loin, et pourtant non : à la fin du challenge on était à 43 kilos. C’est une diminution de 32%. Et c’est ¼ du niveau moyen des Bruxellois. Et pour la petite histoire, une Bruxelloise qui n’est pas une participante a même créé l’exploit en ne produisant qu’1 petit kilo sur l’année. Par contre vu la situation sanitaire, des ménages ont jeté l’éponge. Cela dit, globalement, ces résultats ont été obtenus malgré les difficultés liées au covid et donc à une plus grande présence à domicile.

Un petit geste à la fois

Avant toute chose, il y a des astuces simples qui permettent d’éviter de se retrouver avec des déchets. C’est la clé. Faites une liste avant d’aller faire vos courses, cuisinez avec les aliments disponibles ou des restes, rangez une fois par semaine votre frigo pour éviter d’oublier des aliments. Et puis si malgré tout il y a des déchets organiques, valorisez les déchets en ayant un compost. Plus largement, on peut aussi réduire son empreinte écologique en achetant en vracCe sont tous ces gestes mis côte à côte qui vont vous permettre d’obtenir des résultats importants.

Un pas plus loin

Le fait de boire de l’eau du robinet, de nettoyer avec du matériel réutilisable, c’est-à-dire d’utiliser des torchons et des chiffons au lieu de lingettes, et d’utiliser des sacs ou contenants réutilisables pour aller faire les courses. C’est le top 3 des gestes les plus posés par les participants. Ils ne sont pas toujours estampillés par le grand public comme étant des gestes zéro déchet mais ils ont un impact.

Pour aller encore plus loin

L’achat de vêtements en seconde main est une pratique largement perçue comme " en valant la peine " par les participants au challenge. Pourtant elle n’est pas largement pratiquée. C’est un levier très intéressant pour le zéro déchet.

Vous pouvez aussi penser à remplacer les cotons-tiges jetables par des oriculis, par exemple. Ce sont des tiges en bambou réutilisables. Vous pouvez faire des préparations maison, vos produits d’entretien ou certains produits cosmétiques comme le savon.

N’ayez pas peur !

Il est important de signaler c’est que le but n’est pas d’arriver à zéro gramme de déchet mais de réduire ses déchets au maximum. A vous de choisir les gestes que vous vous sentez capable de poser ou les défis que vous avez envie de relever. Réduire ses déchets, c’est possible, mais c’est même urgent pour contrer le changement climatique. A chaque fois qu’un objet est réutilisé, non consommé, ce sont des ressources naturelles qui sont économisées. Chaque effort est important et c’est ça qu’il faut retenir.

Bruxelles-Environnement a publié une liste de conseils pour vous aider au quotidien. N’hésitez pas à vous lancer.

 

 

 

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK