Vivre ici Bruxelles

Du lundi au vendredi de 14:00 à 16:00 sur Vivacité

Plus d'infos

La musique influence-t-elle notre perception du vin?

Fabrizio Bucella, chroniqueur et oenolgue dans l'émission Vivre Ici Bruxelles, dirige également un séminaire de recherche sur l'analyse sensorielle à l'ULB. Dans ce cadre, ses étudiants font déguster du vin à des juges pendant des expériences. Pendant le confinement, ils ont même réussi un tour de force: celui de faire passer une piquette pour un grand cru !

L'idée générale est simple: la musique influence la perception du vin. Par musique, entendons la musique qui passe en arrière-plan quand on déguste un vin. La musique, ou le rythme de la musique plutôt, va augmenter la persistance aromatique intense. Cette chose au nom barbare est le temps qu'un vin reste en bouche, après l'avoir avalé ou craché. Bref, si vous prenez une musique calme, le vin restera longtemps en bouche et si vous prenez une musique rythmée, le vin restera moins longtemps en bouche.

C'est dans la tête alors? 

Oui et non, car la fameuse persistance est une mesure validée dans l'analyse du vin. Différents sujets dégustant le même vin seront d'accord sur la valeur de la persistance aromatique intense avec une précision inférieure à la seconde.

Le milieu du vin, mais aussi les dégustateurs, considèrent que plus le vin reste en bouche, plus il est de qualité, plus c'est un grand cru. À l'inverse une piquette restera peu en bouche. En résumé, si vous dégustez une piquette avec une musique calme elle semblera moins piquette. Et si vous dégustez un grand cru avec une musique rythmée, il semble moins grand cru.

Comme vous le savez, il n'y a qu'une solution, c'est la dégustation (en musique).


Chaque semaine, Fabrizio Bucella nous livre ses pépites sur le monde du vin dans Vire Ici Bruxelles. N’hésitez pas à aller faire un tour sur le site de son école d’œnologie Inter Wine and Dine pour en savoir plus.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK