Vivre ici Bruxelles

Du lundi au vendredi de 14:00 à 16:00 sur Vivacité

Plus d'infos

Des menus éco-friendly pour les fêtes

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas. Pour sa chronique dans Vivre Ici Bruxelles, Pascale Hourman de Bruxelles Environnement nous fait une proposition : opter pour des menus éco- friendly.

Les périodes de fêtes sont souvent synonymes de repas plus fastueux et donc de déchets et de gaspillage alimentaire. L’idée c’est donc de faire rimer fin d’année avec durabilité. Alors on peut éviter les grands classiques que l’on reproduit par habitude et qui ne sont pas spécialement des choix respectueux de l’environnement pour plonger dans un autre univers, tout aussi savoureux.

Des conseils très concrets.

La 1ère règle d’or c’est d’équilibrer l’assiette, faire la part belle aux légumes et protéines d’origine végétale. Autre règle : utiliser des produits de saison et locaux. Et pour cela, pensez aux acteurs de la stratégie Good Food. Vous pouvez trouver sur le portail Good Food de Bruxelles Environnement un bottin reprenant les producteurs et les commerçants Good Food. Un bon plan également pour ceux qui n’ont pas envie de cuisiner mais opteront pour du good food à emporter.

Les bonnes adresses bruxelloises

Vous trouverez un peu de tout aux 4 coins de Bruxelles. Pensons notamment à E-Farmz et à la plateforme online " La Ruche qui dit oui ". Tous deux proposent un tas de produits fermiers ou bios. Autre exemple Perma Fungi à Bruxelles qui utilise du marc de café pour produire des pleurotes bios : délicieux dans un repas de fête. " Les garçons maraîchers à Jette " proposent des légumes. " Le Bercail " à Watermael Boitsfort vend des fromages et des crèmes glacées, parfait pour le dessert.

Des recettes de saison

Le site Recettes 4 saisons vous propose une liste reprenant les produits de saison mais aussi des recettes. En voici quelques-unes histoire de vous mettre l’eau à la bouche. En guise d’entrée un potage de potiron épicé ou un feuilleté de chèvres aux poires. Pour le plat principal pourquoi pas un tajine de poulet aux citrons confits et navet, une choucroute maison ou une tarte aux oignons rouges. Et enfin en dessert, laissez-vous tenter par exemple par un fondant châtaigne chocolat ou un brownie au chocolat noir et betterave rouge. Des idées pour les fêtes mais aussi bien sûr pour le quotidien.

Que choisir pour le poisson et les crustacés ?

Optez pour les labels MSC pour la pêche ou ASC pour les crustacés. La pêche durable laisse suffisamment de poissons dans l’océan, respecte les habitats marins et permet aux personnes qui dépendent de la pêche de vivre de leur métier. Si vous optez par exemple pour des crevettes grises, achetez-les non épluchées. Elles ont un meilleur bilan environnemental et cela permet de préparer de la bisque avec les carcasses.

Tout est bon… dans le légume !

Vous pouvez pimenter un peu les choses, en vous lançant un défi, celui d’utiliser toutes les parties d’un légume dans un seul et même menu. Exemple avec la carotte. Vous pouvez utiliser les épluchures pour faire des chips pour l’apéro. La carotte en tant que telle pour faire un potage avec un peu de miel et de citron c’est un délice, et puis les fanes pour faire un pesto que vous utiliserez dans le plat principal.

Dès la conception du menu

Le tout c’est de prévoir son menu mais en faisant attention au gaspillage. C’est un exercice : il faut bien estimer les quantités nécessaires. N’oubliez pas que lors des fêtes, on a tendance à multiplier les petits plats et que les enfants mangent moins que les adultes. Vérifiez ce que vous avez dans vos armoires et votre frigo et puis faites une liste de course. Des conseils qui valent évidemment toute l’année.

Pensez aussi à la suite

Prévoyez des plats qui peuvent se conserver. De cette manière s’il y a de trop, vous pourrez vous régaler à nouveau le lendemain ou faire plaisir à vos proches en leur proposant un doggy bag. Et là aussi anticiper : demandez-leur d’apporter un contenant. Enfin vous pouvez utiliser le surplus pour faire des soupes, des gratins, des plats de pâtes, des quiches ou des smoothies.

Un dernier argument pour vous convaincre ? Notre alimentation représente 1/3 de notre impact sur l’environnement. L’enjeu est donc important.

 

 

 

 

 

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK