Viva Week-end

Tous les samedis et dimanches de 06:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

La balade de Carine : Source O Rama, l'eau à la source à Chaudfontaine

Basilique de Chèvremont
Basilique de Chèvremont - © RSI

L’année vient d’être lancée. A Chaudfontaine, on connaît le cycle … de l’eau et des visites. En parcourant la région des Thermes et Coteaux, on perçoit encore plus les richesses de l’eau que nous consommons au quotidien. Dans les « Jardins de Liège », véritable poumon vert à deux pas du cœur de la cité ardente, entre les vallées de la Vesdre et de l’Ourthe, l’eau coule de source.

Les sources

L’eau de Chaudfontaine doit sa spécificité à son cheminement particulièrement long. Après avoir passé plus de 60 ans dans les profondeurs de notre planète, à 1600 m sous terre, sa température atteint les 55° (36,6° lorsqu’elle jaillira du sol). C’est la seule source naturelle chaude de notre pays et du Benelux.

Bien plus qu’une simple boisson, l’or blanc de Chaudfontaine est aussi thérapeutique. Et avec elle, le début du thermalisme dans la région. C’est à Simon Sauveur que l’on doit les prémices de l’exploitation de l’eau chaude. Ayant fait le constat que l’eau chaude soulageait le rhumatisme, il creuse illégalement un premier bain en 1676. Le docteur Chrouet vient en renfort. Cependant, faute de finance, Sauveur ne peut répondre aux souhaits des Princes de Liège qui voient en l’initiative un potentiel certain de développement et passe la main aux propriétaires du terrain.

Les premiers curistes arrivaient de diligence ou à cheval. Plus tard, les Liégeois emprunteront des " béchètes ", des barques à fond plat.  De la cité ardente à Chaudfontaine, la " croisière " durait plus de 4h.

 

Avec l’eau chaude, le développement thermalisme s’est accru. Le Château des Thermes, superbe demeure classique du 18ème entouré d’un vaste parc arboré de plusieurs hectares, est désormais propriété de la ville. On s’y rend pour son centre de thermalisme et de bien-être ainsi que pour son bain extérieur dont la température de l’eau atteint les 34°.

 

Source O Rama

Reine en la matière, Chaudfontaine se devait d’offrir un voler plus didactique à l’eau depuis les confins de son histoire jusqu’à l’assouvissement de nos besoins. En juin 2005, Source O Rama, un musée interactif, ouvre ses portes. Parcours ludique et éducatif avec de multiples activités, jeux d’eau, de lumière et de musique, expérience, jeux de questions réponses, tous les sens sont en éveil. Petits comme grands s’amusent dans le Tuy’O, un couloir sensitif, le Lab’O, pour découvrir le véritable cycle de l’eau de Chaudfontaine, le " Voyage à la Source ", un film en 4D pour suivre une goutte d’eau dans ses différents états. 

 

Dans le musée, vous verrez aussi une exposition de plus de 1500 œuvres de l’art au 20ème siècle avec des œuvres originales des plus grands artistes tels que Picasso, Matisse, Chagall, Miro, Folon, Magritte, Dali, …. Ponctuellement, il y a des ateliers. Le parcours présentera toutes les techniques artistiques utilisées au 20ème.

 

Les coups de cœur :

Le site de Chèvremont et sa Basilique
 

Consacrée en 1899 par Monseigneur Doutreloux, Evêque de Liège, elle est desservie par les Carmes Déchaussés. A l’intérieur, à gauche du chœur, il faut voir l’œuvre du peintre liégeois, Joseph Bonvoisin, s’étalant sur 32 m², représentant la vie de Joseph ouvrier.

 

Visites guidées samedi et dimanche à 14h

 

Château d'eau et Belvédère de la CILE
 

Un ouvrage panoramique à 360° pour découvrir tant le paysage que les mystères du fonctionnement de l'édifice. Visite uniquement sur inscription préalable au Royal Syndicat d'Initiative à Source O Rama : 04 364 20 20

 

Ancienne gare de Chaudfontaine

 

L’ancienne gare date de 1843, époque à laquelle fut inauguré le tronçon Liège-Chaudfontaine de la ligne de chemin de fer qui allait être créée vers la frontière de Prusse. La verrière de la gare a été immortalisée par Paul Delvaux qui a réalisé son œuvre " Le Voyage Légendaire " en 1974

 

Fort d'Embourg et son Musée


Le fort d'Embourg fait partie de la ceinture fortifiée de Liège et a dû faire face par deux fois, à l'envahisseur.

Aujourd'hui, le fort reste visible et son Musée est riche en équipement des deux conflits

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK