Viva Week-end

Tous les samedis et dimanches de 06:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

La balade de Carine : Le carnaval toute l'année à Binche !

La balade de Carine : Le carnaval toute l'année à Binche !
2 images
La balade de Carine : Le carnaval toute l'année à Binche ! - © MICM

Au Musée International du Masque à Binche, c’est le carnaval toute l’année ! « Nous avons 10 000 pièces relatives aux rites carnavalesques du monde entier, des masques, des instruments de musiques, des costumes, des marionnettes » nous explique Clémence Mathieu, la directrice les lieux.

Le musée a ouvert ses portes en 1975 à l’initiative de Samuel Glotz, un historien binchois qui dans les années 50, projetait déjà d’ouvrir un espace muséal. Le bourgmestre lui propose d’exposer ses mille pièces dans un ancien collège, propriété de ville.

20 000 personnes visitent chaque année le musée du masque, également reconnu sur le plan international depuis l’inscription du carnaval au Patrimoine de l’Unesco en 2003. 

Peu de musées relatifs au carnaval réunissent autant de pièces issues des quatre coins du monde, ce qui contribue sans conteste à sa renommée mondiale. 

80% des visiteurs annuels viennent de Belgique. 20% découvrent le musée durant les jours gras et en profitent pour se mêler dans la foulée à la fête. 

 

Les collections permanentes sont réparties en deux sections : une sur le carnaval de Binche et une autre consacrée aux masques et carnavals des cinq continents. Trois espaces sont réservés aux expositions temporaires. 

 

Les gilles, ambassadeurs de la ville et du musée international

Dans la section dédiée au carnaval de Binche, incontestablement celle qui suscite le plus d’attention des visiteurs, une première partie est dédiée aux gilles et traditions qui leur sont liées. On y voit des documents d’archives et pièces de collection. Munis d’une tablette tactile, les visiteurs découvrent l’histoire du plus célèbre carnaval de notre pays et du gille. Comment son costume s’est constitué ? D’où est-il originaire ? On découvre aussi l’évolution des personnages qui gravitent autour du mythique danseur à sabots et chapeau de plumes d’autruche qui distribue des oranges.

On entre ensuite dans l’univers du carnaval par l’histoire de chacun de ses acteurs avec un volet consacré aux artisans, aux musiciens, aux acteurs costumés et aux femmes.  

 

Où trouve-t-on de nouveaux objets ? 

" Nous ne chinons pas " précise la directrice.

Des responsables du musées et des chercheurs de terrain voyagent aux quatre coins du monde à l’affut de nouveaux objets témoins de rituels carnavalesques, selon le Code du Conseils interne pour le Musée qui leur dicte de n’acquérir que des pièces qui ont été portées et non dupliquées et dont les acquisitions se font en toute éthique avec les communautés concernées.

 

Ces missions permettent aussi d’avoir des contacts directs avec les acteurs de terrain. 

" Ponctuellement, nous sollicitons aussi parfois des collectionneurs très pointus dans leur domaine qui peuvent nous détailler le pédigrée de leurs objets. 

 

Plus aucun objet ne viendra d’Amérique du Sud, la douane interdisant désormais les transferts de plumes, ivoire et autres matières organiques. Beaucoup de masques sont décorés de plumes de perroquet ara hautement protégé.

 

Des pièces précolombiennes exceptionnelles

Parmi les collections les plus prestigieuses et exceptionnelles du musée, il y a des objets précolombiens essentiellement du Mexique, datant d’avant la conquête espagnole en 1492. Certains, acquis dans les années 70 et 80, valent aujourd’hui plusieurs millions d’euros. " A l’heure actuelle, nous ne pourrions pas acheter ce genre de pièces hautement cotées sur le marché de l’art. On les garde comme de vrais trésors " conclut Clémence Mathieu. 

 

Les infos utiles pour la visite du musée

 

Ad : 8 € - Eft : 3,50 €

2 à 3 h de visite

www.museedumasque.be

 

Le carnaval du 3 au 5 mars

Le dimanche gras, 

15h : départ du cortège

 

Lundi gras : 

16h : rondeau

19h : feu d’artifice, parce que le lendemain, on se lève tôt !

 

Mardi gras :

Dès 5h : Ramassage des gilles 

8h30 : port du masque et réception des sociétés à l’Hôtel de Ville

15h : cortège et rondeau. S’il ne pleut pas, beaucoup de gilles porteront leur chapeau de plumes d’autruche.

19h30 : cortège aux lumières et rondeau

21h30 : embrasement de la Grand-Place

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK