Viva Week-end

Tous les samedis et dimanches de 06:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

La balade de Carine : Enghien, le centre du monde !

La balade de Carine : Enghien, le centre du monde !
2 images
La balade de Carine : Enghien, le centre du monde ! - © Tous droits réservés

Dimanche prochain, Enghien sera le centre du monde ! L’idée n’apparaît pas prétentieuse quand on sait que le projet « Equinoxe » vise à instaurer une réelle identité touristique à la charmante ville du Hainaut. Enghien sera désormais la ville du tir à l’arbalète. Enghiennois et comparses se réjouiront dimanche prochain lors d’une grande fête dans toute la ville, point de départ d’une aventure qui devrait se perpétuer d’année en année.

A la demande de la ville, l’idée émane de Xavier Parmentier, un artiste de la région qui planche sur le projet depuis plusieurs mois. Le Pavillon des Sept Etoiles, un calendrier solaire en heptagone au cœur du grand parc, en est le point de départ. Le concept qui devrait être fédérateur s’inspire du patrimoine historique de la ville et s’appuie sur des symboles du Pavillon astronomique, point d’intersection de sept allées. " On a divisé la ville en sept quartiers identifiés par une couleur et un animal issu des célèbres tapisseries de la ville " nous explique Christian Debruyne, le porte-parole de la cité d’Arenberg. Serpent, lama, héron, singe, chien, chat et paon pour les animaux, vert, mauve, gris, orange, bleu, rouge et jaune pour les couleurs. En prolongeant les axes formés par les sept allées, Equinoxe devrait aussi intéresser les fans de folklore au-delà des limites de la ville et des frontières de la Belgique. Paris est par exemple dans le quartier jaune du Paon, Londres dans le Lama mauve et Amsterdam dans le quartier gris du Héron. Certains villages avoisinants n’attendront pas l’an prochain pour s’identifier au projet et intégrer activement les festivités. 

 

Le 22 septembre prochain, jour de l’équinoxe, un tireur ou une tireuse représentera son quartier et visera une cible dans le parc, sous les encouragements d’Enghiennois habillés de noir et de blanc, les couleurs de la ville et des curieux de voir naître un nouveau folklore. Si le tir est réussi, ce sera un tir " des astres " qui offrira au quartier du tireur bonheur, prospérité et la réalisation d’un vœu commun aux habitants. Si la cible est manquée, ce sera un tir " désastre " qui encouragera quand même les âmes du quartier à réitérer l’expérience l’an prochain.

L’objectif n’est pas de rivaliser les quartiers entre eux mais d’apporter une dynamique supplémentaire à la ville qui depuis plusieurs années, ne cesse de s’épanouir et de s’imposer dans le milieu touristique. Le quartier vainqueur se verra confier une cape d’or qu’il remettra en jeu l’an prochain. 

 

Pourquoi le tir à l’arbalète ? 

Autrefois, les Enghiennois tirait à l’arbalète pour protéger la ville. La Société Royale du Haut et Noble Serment des Arbalétriers de Saint Jean Baptiste, le plus ancien des guildes de la ville pérennisent toujours la tradition. 

 

Le programme du 22 septembre

14 h : départ du centre-ville des chevaux et des musiciens vers les tireurs.

15h : rassemblement à l’hôtel de ville.

16h : début des tirs dans la cour d’honneur du parc

20h30 : feu d’artifice de clôture

 

Tout le monde est le bienvenu. N’hésitez pas à vous vêtir de noir et de blanc aux couleurs de la ville pour sceller l’événement. 

 

Le Titje de l’année

Le 22 septembre, le Titje (le parfait Enghiennois) de l’année sera désigné. Pour participer à l’élection, il ne faut pas nécessairement être natif de la ville mais il faut avoir goûté une bière Double d’Enghien dans les 14 débits de boisson de l’entité (pas le même jour !). Les cafetiers poinçonneront votre passeport de participation. Vous devrez aussi être capable de répondre à quelques questions (faciles) sur la bière et la région et être présent lors des festivités d’Equinoxe.

 

Le parc

Le parc de 180 ha, Patrimoine Majeur de Wallonie, fut jadis propriété des Empain. Léopold II y puisa les plus belles plantes et arbres plus remarquables pour les serres royales de Laeken. Le parc compte l’un des plus beaux golfs de Wallonie. Le point central est le château, autrefois résidence de choix des Empain.

La ville en est aujourd’hui propriétaire. L’accès y est gratuit.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK