Viva Week-end

Tous les samedis et dimanches de 06:00 à 09:00 sur Vivacité

Plus d'infos

La balade de Carine : Dans les campagnes de Sivry-Rance

Monts Rosés
2 images
Monts Rosés - © Tous droits réservés

Au cœur de la Botte du Hainaut, près de Beaumont, Sivry-Rance est une entité paisible, remarquable notamment pour ses paysages naturels préservés des constructions massives.

Les habitants y respirent le calme et la quiétude, la nature y est reine et la qualité de vie optimale. Le décor est façonné de doux vallons boisés dans lesquels se confinent des promenades balisées. Dans l’Entre-Sambre-et-Meuse, la beauté de la Calestienne se dévoile. Des hameaux semblent isolés alors qu’en Belgique, commerces, activités et voix de connections avec d’autres régions ne sont jamais bien loin.

Dans les campagnes profondes, on croise peu de voitures. Quel que soit le temps, on s’y sent en vacances. La région est tout simplement belle. Pourquoi aller chercher ailleurs le charme et la beauté qui rayonnent à deux pas de chez nous ?

Le marbre

Le marbre de Rance, également appelé Rouge de Flandres ou Rouge belge, a non seulement marqué l’histoire de l’entité mais aussi celles des magnifiques bâtisses d’Europe. Sa couleur, ses veines grises et ses taches blanches et bleuâtres en font une roche singulière.

Exploité dès le 16ème siècle dans la région, le marbre de Rance doit essentiellement sa renommée au château de Versailles. Certaines décorations dont dans la célèbre Galerie des Glaces, ont été réalisées en marbre rouge de Rance. Colonnes, escaliers, cheminées monumentales ont été taillées dans la roche rouge de la Botte du Hainaut.

On l’appelle Rouge de Flandres parce que pour les Français, le marbre venait des provinces septentrionales appelées " Flandres ". Sa renommée était telle que la moitié de la population locale travaillait dans les carrières ou dans les nombreux ateliers.

Le Lac du Val-Joly

Dépaysement total et ambiance conviviale au bord du Lac du Val-Joly en France, à deux pas de Sivry-Rance.

L'endroit ressemble aux lacs de l'Eau d'Heure, proches, mais avec des aménagements différents ce qui permet aux visiteurs de vivre aussi d'autres aventures. Le Val-Joly prisé par les Belges est aussi moins étendu que ses acolytes belges.

Le lac de 180 hectares construit en 1970 est une base nautique les lieux de loisirs. Créé en concomitance avec la construction d’un premier d'un barrage, le lac du Val-Joly était initialement un parc départemental devenu station touristique.

La région de l’entre-lacs

Entre les cinq lacs de l’Eau d'Heure (Falemprise, Plate Taille, Ry Jaune, Féronval et Eau d’Heure), le lac du Val-Joly et le lac de Virelles, la région est dénommée l'entre-lacs.

Que faire dans le coin ?

Visiter le Musée du Marbre de Sivry-Rance : 6 € l’entrée – Grand-Rue.

Découvrir ou redécouvrir le lac de Virelles : La réserve abrite de nombreux oiseaux comme des canards et des hérons ; on y voit aussi des espèces plus rares comme de busard des roseaux et le grand butor. 

L’étang recouvre une grande partie du domaine de Virelles. Etendu mais peu profond (1 m 30), avec ses 80 hectares de superficie (1 km de long et 600 m de large), il est le plus grand plan d’eau naturel de Belgique.

S’amuser aux lacs de l’Eau d’Heure

Entre sports aquatiques, bien-être, balades, détente, baignades, sustentations et visites, les lacs de l'Eau d'Heure raviront toute la famille. Le jeune public s’éclatera sur les quads électriques et à la plaine de jeux gonflables au lac de Plate Taille.

Découvrir ou redécouvrir Chimay

Depuis plus de 150 ans, Chimay, célèbre cité des princes de la Botte du Hainaut, convole en justes noces avec la bière et le fromage à tel point qu’aujourd’hui, il est inimaginable de les dissocier.

Voilà plus d’un siècle que la recette fut élaborée par les moines Trappistes de Scourmont. Depuis 1862, les secrets de fabrication restent bien gardés dans les caves voûtés de l’abbaye.

Déguster des escavèches

Le poisson conservé dans une sauce vinaigrée agrémentée de oignons est typique de la botte du Hainaut et du Namurois. L'origine de ce plat remonte à l'occupation espagnole dans la région de Chimay. Initialement l'escavèche était à base d'anguille

Pour plus de balades en Belgique et ailleurs, rendez-vous dans Viva Week-end les samedis et dimanches de 6h à 9h sur VivaCité.

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK