Viva Week-end

Tous les samedis et dimanches de 06:00 à 08:30 sur Vivacité

Plus d'infos

La balade de Carine : 2019, l'année de l'Eau

La balade de Carine : 2019, l'année de l'Eau
La balade de Carine : 2019, l'année de l'Eau - © Les Lacs de l'Eau d'Heure ASBL

Force de la nature qui nourrit les plantes et fait grandir les êtres vivants, qui porte les bateaux, protège les forteresses et calme le feu, l’eau est la thématique de cette année touristique. Voies et plans d’eau, châteaux dotés de douves, musées, parcs et jardins aquatiques et villes d’eau proposeront des visites et activités inédites.

A priori, les découvertes devraient nous emmener essentiellement le long des voies et plan d’eau. Le programme élargi nous guidera aussi vers les forteresses et châteaux. Que serait le château de Beloeil sans ses douves ? A quoi ressemblerait aujourd’hui le château de Bouillon sans la Semois, barrière défensive naturelle ? 

Tous les châteaux ne sont pas ceinturés de fossés immergés mais bon nombre de forteresses ont profité de l’eau pour assurer la défense des seigneurs et de leurs sujets. Les douves étaient des armes passives redoutables qui décourageaient l’ennemi. 

 

 

Le remplissage de ces imposants fossés se faisait par le détournement du lit d’un cours d’eau, d’un lac ou d’un étang proches. Les douves nécessitaient un entretien régulier par le curage des fonds pour se débarrasser des branches et débris qui auraient pu faciliter le périple mal intentionné de l’ennemi. Leur franchissement se faisait par des ponts légers démontables pouvant être sacrifiés en cas d’évasion ou par des accès mobiles comme les ponts-levis. Dans les zones escarpées en altitude où le stockage de l’eau est moins aisé, les fossés à sec offraient moins de sécurité.

 

 

L’eau qui renferme de riches biotopes a aussi permis l’élaboration de magnifiques parcs et jardins comme ceux d’Annevoie en province de Namur où les points d’eau ont été pensés selon le principe des vases communicants.  

L’or bleue purifiante et nourrissante a aussi amené la force, développé l’industrie. Elle a alimenté les forges, véhicule encore les marchandises sur les voies d’eau et fait tourner les moulins. Elle a nourri des familles qui vivaient de l’essor industriel ou trouvaient dans les rivières et points d’eau de quoi se sustenter à moindre prix. 

Elle agrémente les vacances et loisirs et offre de l’emploi au secteur en pleine expansion. Au début du siècle dernier, elle a facilité le développement du tourisme de luxe, lorsque la noblesse aimait aller aux thermes de Spa pour se délasser ou se refaire une santé. La petite ville avait alors été rebaptisée Café de l’Europe parce que les touristes bourgeois venaient des quatre coins du continent. Avec les thermes, les piscines couvertes et en plein air ont vu le jour. Les sports s’y sont développés attirant de nouvelles clientèles. Aujourd’hui encore, Virelles, les lacs de l’Eau d’Heure, le canal du Centre et les berges des rivières d’Ardennes attirent de nombreux touristes belges et étrangers. En cette année dédiée à l’eau, le panel des activités et visites sera encore plus étoffé avec des découvertes inédites mise en place pour l’occasion, faisant des rivières et points d’eau du pays des rivaux indéniables pour la côte belge. 

 

 

Les journées wallonnes de l’eau au 15 au 31 mars 2019

Comme chaque année durant la deuxième quinzaine de mars, l’eau animera Bruxelles et la Wallonie pour les traditionnelles Journées de l’Eau. Balades guidées, visites didactiques, expos photos, projections de films, spectacles, ateliers scientifiques, …Plus de 400 activités gratuites vont célébrer l’eau et ses richesses inestimables lovées dans nos belles régions.

Les activités auront pour objectif de nous faire découvrir la variété des types de plan d’eau (sources rivières, mares, étangs, lacs, fleuves, canaux, carrières, grottes, …), la faune et la flore typiques de nos régions, le cycle de l’eau, les dangers qui la menacent ainsi que le patrimoine historique, industriel et naturel liés à l’eau. Les activités proposeront aussi de fabriquer des produits d’entretien écologiques, la production d’électricité et de lister les bons comportements à adopter pour la consommation d’eau au quotidien. Certaines se feront sur ou au bord de l’eau comme l’initiation à la pêche, la confection de radeaux, des compétitions en embarcation de fortune, …

Le programme complet sur environnement.wallonie.be

 

La thématique de l’année touristique

L’eau a été choisie comme thématique touristique de l’année. Wallonie Belgique. Le programme est structuré en trois axes :

 

A l’eau : le tourisme fluvial avec des activités pratiques dans et sur les voies ou plan d’eau (croisières, bateaux, kayaks, …)

Au bord de l’eau : toutes les activités liées aux berges de la voie ou du plan d’eau (villes d’eau, itinéraires vélo et randonnée, patrimoine, lieux de restauration et hébergement au bord de l’eau, …)

Les bénéfices de l’eau : détente et bien-être, environnement, produits de bouche issus de nos eaux, …

www.walloniebelgiquetourisme.be

 

 

Newsletter Vivacité

Recevez chaque vendredi matin les événements, concours et l’actu Vivacité.

OK