Viva For Life

Plus d'infos

La pauvreté infantile... l'urgence reste!

La pauvreté infantile... l'urgence reste!
La pauvreté infantile... l'urgence reste! - © Tous droits réservés

Malgré toutes les démarches réalisées en Belgique pour contribuer positivement au bien-être, au développement des enfants ainsi que pour soutenir leurs parents en situation de vulnérabilité, la pauvreté continue de gagner du terrain et d’enfermer durablement des milliers de familles et enfants dans un cercle vicieux de difficultés.

Il y a de quoi s’indigner quand on sait que le taux de pauvreté infantile en Belgique est un des plus hauts d’Europe. 40% des enfants à Bruxelles et 25 % des enfants en Wallonie vivent actuellement sous le seuil de pauvreté, soit pas moins de 80.000 enfants de 0 à 6 ans touchés par ce fléau en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Derrière ces chiffres inacceptables se cache une réalité complexe et difficile dans la mesure où la pauvreté est bien plus qu’un problème d’argent. Il est compliqué d’estimer son impact sur la vie de l’enfant tant les facteurs d’influence sont multiples, mais la pauvreté entraîne irrémédiablement de sérieuses et durables conséquences sur la santé, le développement, le bien-être, la vie sociale et les perspectives d’avenir de l’enfant.

Le contexte socio-économique dans lequel évolue l’enfant peut ainsi être le facteur le plus déterminant pour son avenir. L’exclusion sociale agissant dès la petite enfance multiplie significativement les risques de reproduction de ces inégalités sociales dans le futur. Grandir dans un foyer dépourvu d’emploi ou dans une famille monoparentale sont deux facteurs qui exposent particulièrement l’enfant à la précarité. Néanmoins, bien d’autres facteurs ou événements peuvent amener une famille à subir des privations matérielles quotidiennes, de manière avérée ou cachée, de manière transitoire ou permanente. Au vu du coût actuel de la vie pour se loger, se chauffer, se nourrir, un emploi ne suffit pas toujours à échapper de la pauvreté.

Des chiffres alarmants

Il a été démontré que les enfants touchés par la pauvreté cumulent très régulièrement plusieurs types de déprivation matérielle au quotidien et près de 30 % des enfants entre 0-6 ans de la Fédération Wallonie-Bruxelles cumulent trois manquements ou plus (vêtements, loisirs, fruits et légumes, logement pas assez chaud, etc). Or, lorsque la pauvreté est importante et continue au cours des premières années de vie, l’impact négatif sur le futur est grave et réduit fortement les chances d’y échapper à l’âge adulte.

 

Newsletter Viva For Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva For Life et soyez informé des défis réalisés.

OK