Viva For Life

Plus d'infos

La pauvreté des enfants, une réalité qui indigne...

La pauvreté des enfants, une réalité qui indigne...
2 images
La pauvreté des enfants, une réalité qui indigne... - © Tous droits réservés

Le taux de pauvreté infantile en Belgique est un des plus hauts d’Europe. 40% des enfants à Bruxelles et 25% des enfants en Wallonie vivent actuellement sous le seuil de pauvreté, soit pas moins de 80.000 enfants d e 0 à 6 ans touchés par ce fléau en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Derrière ces chiffres inacceptables se cache une réalité complexe et difficile... La pauvreté est bien plus qu’un problème d’argent! Il est difficile d’estimer son impact sur la vie de l’enfant tant les facteurs d’influence sont nombreux, mais la pauvreté entraine forcément de sérieuses et durables conséquences sur la santé, le développement, le bien-être, la vie sociale et les perspectives d’avenir de l’enfant.

 

Des chiffres alarmants

Il a été démontré que les enfants touchés par la pauvreté cumulent très régulièrement plusieurs types de déprivation matérielle au quotidien et plus de 28 % des enfants entre 0-6 ans de la Fédération Wallonie-Bruxelles cumulent trois manquements ou plus parmi l’ensemble des items de déprivation identifiés. Or, lorsque la pauvreté est importante et continue au cours des premières années de vie, l’impact négatif sur le futur est grave et réduit fortement les chances d’y échapper à l’âge adulte.

Lorsqu’une famille est expulsée de son logement, le lien familial est mis à rude épreuve. Les parents tentent de s’en sortir, de trouver des solutions, alors que l’enfant a sur ses épaules des responsabilités qui ne sont pas de son âge. Lorsque les parents entrent en mode survie, c’est l’enfant qui est oublié.

Joël Kinif, asbl La Moisson à Saint-Ode

5 ans, l'heure du bilan

A la demande de Viva for Life, l’Université de Mons a réalisé une enquête auprès de 15 associations financées et de bénéficiaires. Le bilan est très positif : les financements ont permis aux associations d’augmenter leur capacité d’accueil, mais aussi et surtout de développer la qualité de l’accompagnement de ces familles et de leurs enfants (proximité, flexibilité, plus grande ouverture à la mixité sociale, meilleure inclusion des parents…). En 4 ans, Viva for Life a donc déjà significativement contribué au développement des associations et à leur capacité d’apporter les réponses adaptées aux besoins des familles et de leurs enfants.

Hélas, malgré ce double constat encourageant, les chiffres montrent que la pauvreté est loin de diminuer dans notre pays. Il est donc fondamental de continuer à se mobiliser contre ce fléau. C’est pourquoi Sara De Paduwa, Ophélie Fontana et Cyril n’ont pas hésité à rempiler du 17 au 23 décembre prochain, pour 6 jours et 6 nuits dans le cube, aux commandes de 144 heures d’émission en direct non-stop au profit de la cause.

Newsletter Viva For Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva For Life et soyez informé des défis réalisés.

OK