Viva for Life

Plus d'infos

Covid-19 : Entr'aide des Marolles tente de limiter l'impact sur les enfants

Coronavirus : Entr’aide des Marolles tente de limiter l’impact sur les enfants
3 images
Coronavirus : Entr’aide des Marolles tente de limiter l’impact sur les enfants - © Tous droits réservés

"Et si on faisait un peu de peinture, ce matin ?"

"La maîtresse a envoyé un devoir à imprimer"

"Les enfants, on va construire une cabane dans le salon cet après-midi"

"Maman, Papa, je vais faire de la corde à sauter dans le jardin"

Ces phrases résonnent chaque jour dans de nombreux foyers de Belgique. Les parents font tous de leur mieux pour encadrer leurs enfants durant cette période difficile. On le sait, leur accompagnement est plus que jamais nécessaire pour maintenir leurs acquis scolaires, mais aussi psychomoteurs et sociaux. Jouer, bouger, lire ou écouter des histoires, prendre l’air ou apprendre à se calmer, s’avèrent essentiel pour continuer à évoluer et limiter l’impact du confinement sur le " bien grandir ".

Dans certaines familles, malheureusement, les activités ludiques et récréatives viennent à manquer.

 

► Lire aussi : Urgence sociale covid-19 : CAP48 et Viva for Life lancent un appel aux dons

Au cœur du quartier des Marolles, à Bruxelles, une association maintient depuis des années les liens sociaux entre habitants et œuvre pour limiter l’impact de la pauvreté sur les familles précarisées qui y résident. "Entr’aide des Marolles" encadre des familles qui vivent souvent dans des logements étriqués et insalubres et qui font face à des difficultés financières, des troubles psychiques voire même des problèmes de santé. François Baufays, directeur de l’asbl Entr’aide des Marolles évoque avec nous les conséquences que pourront engendrer les circonstances actuelles.

François Baufays, Directeur de l’asbl Entr’aide des Marolles : "Une des grandes difficultés dans l’accompagnement des personnes en difficulté sociale, c’est que beaucoup de choses se construisent sur base d’une solidarité qui a dû se réorganiser avec le confinement. On a pas mal de personnes qui sont effectivement en grande difficulté et on en verra les traces encore longtemps après le déconfinement. On essaie donc de limiter les dégâts tant qu’il est encore temps."

Des kits ludiques et récréatifs pour apporter la psychomotricité à la maison

Consciente des difficultés supplémentaires rencontrées par ces familles précarisées à cause de la crise du coronavirus, l’association a souhaité apporter une réponse à un besoin urgent pour limiter le fossé d’inégalité qui se creuse chaque jour davantage à cause du confinement.

Les éducateurs de l’association ont dès lors imaginé, pour chaque fratrie, un colis spécifique qui tient compte de la personnalité et des difficultés propres à chaque enfant, contenant pâte à modeler, feuilles, feutres, papiers de toutes sortes, peintures, crayons, livres, blocs en bois, tissus, kit de boîtes en carton permettant de se construire une cabane (un espace à soi) dans l’appartement… Des objets qui peuvent paraître anodins car ils sont présents dans de nombreux foyers. Mais pourriez-vous imaginer votre quotidien sans eux ?

Ces kits ludiques et récréatifs vont permettre aux enfants de réaliser des activités de psychomotricité à la maison, accompagnés à distance par les éducateurs de l’association Entr’Aide des Marolles. L’acquisition de ces kits a été possible grâce aux financements d’urgence attribués par CAP48 et Viva for Life à l’asbl.

Plus de 150 associations comme Entr’Aide des Marolles ont introduit une demande de financement similaire à laquelle nous ne pourrons répondre que si nous en avons les moyens. Agissez maintenant avec nous : faites un don.