Viva For Life

Plus d'infos

Vanessa : "Le prix de la crèche m'a obligée à quitter mon travail"

Vanessa, 34 ans, maman de 3 enfants, a dû quitter son travail faute d'avoir trouvé une crèche pour ses enfants.

Sur liste d'attente pour les crèches communales, après avoir essayé en vain de joindre les deux bouts pour payer la crèche privée, elle a été forcée de quitter son travail pour s'occuper elle-même de ses enfants.
Ils vivent désormais à cinq sur un seul salaire, grâce à l'aide des allocations familiales.

"Je dois beaucoup me priver. Je n'ai plus de loisirs. Je n'ai plus de quoi m'habiller, je ne m’achète plus rien parce que je préfère donner à mes enfants qu'à moi-même."

Malgré les difficultés, Vanessa a réussi à sauver le Noël de ses enfants : "Offrir des cadeaux à mes enfants pour Noël, je peux le faire parce que j'économise depuis des mois. Voir leurs sourires quand ils découvriront leurs cadeaux, ce sera le plus beau geste que je puisse faire."

Depuis deux ans, les enfants de Vanessa vont à l'association l'Arbre de Vie deux jours par semaine.
"Moi, ça me permet de faire mes démarches. Actiris, CPAS, la banque alimentaire, faire les courses, le ménage... Toutes ces choses qu'on ne peut pas faire quand on s'occupe de trois enfants à plein temps."
Vanessa est très contente de cette crèche et de l'amour que les puéricultrices donnent aux enfants.
"Quand je retrouve mes filles à la fin de la journée, elles ont le sourire, elles sont heureuses d'avoir passé la journée là. C'est rassurant."

Vanessa souhaite bien sûr que la situation se stabilise et qu'elle puisse retrouver un travail. "J'aimerais bien trouver une crèche pour mes filles... Pour que je puisse travailler et que je puisse voir d'autres personnes. C'est ce que je veux... m'en sortir !"

Newsletter Viva For Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva For Life et soyez informé des défis réalisés.

OK