Viva for Life

Plus d'infos

Témoignage Viva for Life : "Grandir dans une institution m'a donné de meilleures chances dans la vie"

La Maison d’Enfants Reine Marie-Henriette, plus connue sous le nom de La Flèche, est l'une des associations soutenues par Viva for Life. Manuel Sols et Gaëlle, une ancienne occupante de cette maison d'accueil, ont expliqué son bienfait envers le développement des enfants.

La Flèche existe depuis 1863 et a pour but d'accueillir des enfants, âgés entre 0 et 14 ans, dont la famille connaît toutes sortes de difficultés. Elle chapeaute six projets distincts dédiés à l'enfance. La Maison d’Enfants Reine Marie-Henriette a pour objectif entre autres de soutenir les enfants vivant d'importantes difficultés familiales par un accueil ou un accompagnement en famille, d'élaborer un projet pédagogique individualisé pour chaque enfant et de l'accompagner lui et sa famille, afin de préparer des alternatives à l'hébergement. Mais elle héberge aussi 120 enfants au totalprincipalement de familles précarisées, à Bruxelles.


► À lire aussi : "Comment dire à un enfant qu’il n’aura pas la même collation que les autres" : Sara et Ophélie émues par les paroles de Sylvie


Manuel Sols, le coordinateur de cette maison d'enfants, constate lui aussi encore plus de difficultés pour les familles qui vivaient déjà des situations compliquées, depuis la crise sanitaire et économique de 2020. "Il y a diverses précarités mais la précarité financière est vraiment importante. On est confronté aussi à des parents qui ont des fois plusieurs petits jobs d'appoint et qui avec la crise l'ont perdu comme dans l'HoReCa" dévoile-t-il.

2 images
© Pexels / Andrea Piacquadio

"On a envie de tout leur donner"

Pascal Obispo s'est montré, comme nos trois animateurs, très touché par les conditions dans lesquelles doivent grandir certains enfants :

Je ne sais pas comment je pourrais faire si je devais me séparer de mon enfant aussi.

Pour accueillir ces enfants qui n'ont parfois même plus leurs parents et leur donner un point de repère, Manuel Sols s'entoure d'une équipe d'assistants sociaux, de puéricultrices et d'éducateurs comme Laurine qui suit les enfants dans leur quotidien. "Je suis là pendant leur lever jusqu'au coucher. On les accompagne lors des repas, pour les devoirs, pour aller voir leurs parents en visite. On est dans la globalité de l'accompagnement d'un enfant, comme à la maison" décrit-elle.

L'éducatrice doit malgré tout bien distinguer son rôle que celui de vraie maman avec les enfants, mais cette distinction est difficile tellement la situation de certains est touchante.

On a envie de tout leur donner tellement ce sont des enfants qui sont dans le besoin.

Plus que jamais, il faut pouvoir venir en aide à ces enfants qui ne peuvent parfois vivre au quotidien auprès de leurs parents, pour leur octroyer un avenir meilleur. "Il faut rester très positif pour pouvoir continuer à affronter ces situations qui sont de plus en plus difficiles à soutenir et avec des situations qui se dégradent au niveau humain (en 2020)" ajoute Manuel.

 

2 images
© Pexels / Yan

"Si vous avez des enfants et que tout se passe bien, pensez aux autres"

Gaëlle était aux côtés de Anne-Laure Macq pour également témoigner de sa situation. Ses parents ne pouvant plus s'occuper dignement d'elle, a été hébergée par la Maison d’Enfants Reine Marie-Henriette. Elle a tenu à souligner le bienfait d'une telle association pour le développement des enfants qui vivent dans la précarité : "Ce n'est pas parce que l'on vit dans ces institutions que l'on est malheureux. Évidemment c'est compliqué mais je pense qu'on en sort grandi parce que l'on apprend énormément de choses".

Elle précise :

On est entouré d'adultes qui savent très bien ce qu'ils font et on est en général mieux protégé dans certaines situations que si l'on était chez nos parents.

Alors faites un don pour que des associations telles que la Maison d’Enfants Reine Marie-Henriette puisse accompagner au mieux ces enfants dont la situation financière et humaine est parfois insoutenable.

Pascal Obispo vous appelle à vous montrer généreux pour faire définitivement de 2020 l'année de la solidarité : "Si vous êtes privilégié, si vous avez des enfants et que tout se passe bien, pensez aux autres, tout simplement".

Les premières années de vie de l’enfant sont déterminantes pour son développement et son avenir. C’est pour cela que Viva for Life finance des associations qui accompagnent les enfants dès leur plus jeune âge : des haltes accueil, des lieux de rencontre parents-enfants, des maisons didactiques,… 

Je fais un don
Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK