Viva for Life

Plus d'infos

Témoignage Viva for Life : “C’est de pire en pire. Une fois le 15 du mois, on n’a plus rien”

Des masques, du gel… La crise sanitaire a un gros impact sur les finances de nombreuses familles déjà en difficulté. Sylvie a huit enfants et ne peut tout simplement plus faire face à toutes ces dépenses supplémentaires, et pourtant indispensables à l’heure actuelle.

Avec huit enfants à la maison, Sylvie a du mal à joindre les deux bouts. Depuis quelques mois, les frais supplémentaires liés à la crise n’ont fait qu’empirer la situation de la famille. La journaliste Charlotte Legrand est allée à sa rencontre : "Le masque, le gel, les imprimantes, les cartouches d’encre, un pc d’occasion, c’est minimum 150€ par enfant, les abonnements de bus même si les enfants vont une semaine sur deux ou 2-3 jours par semaine à l’école,… Non, je ne m’en sors plus", déplore Sylvie.

Avec ces nombreux frais supplémentaires, cette maman regrette de ne plus pouvoir subvenir aux besoins de ses enfants : "Ma fille doit porter des lunettes, on saute l’ophtalmologue parce qu’on n’a pas le choix. Comment est-ce que je vais payer les lunettes en payant tout le reste ?", confie-t-elle.


A lire aussi : Michel Boujenah à Viva for Life : "Il n’y a pas plus important que la vie de nos enfants"


Même si la situation était déjà compliquée avant la crise sanitaire, Sylvie veillait à essayer de toujours payer ses factures à temps. Aujourd’hui, ce n’est plus possible :

"Ça m’est arrivé de ne pas savoir payer l’électricité, de demander un plan d’apurement, je n’y arrive plus. Je ne fais jamais mes factures devant mes enfants, mais je leur montre ce que je touche et ce qu’il me reste […] C’est de pire en pire. Une fois le 15, on n’a plus rien".

Malgré tout, Sylvie continue à se battre. Elle s’est notamment tournée vers la Maison Ouverte à Charleroi, une association veillant à la socialisation, la stimulation et la prévention des enfants de 0 à 3 ans. La halte accueil social n’oublie pas les parents fragilisés en leur apportant du soutien et une insertion socioprofessionnelle. C’est d’ailleurs grâce à cette association que Sylvie a pu suivre une formation et, bonne nouvelle, elle vient de signer un contrat il y a quelques jours.

Viva for Life a un impact positif concret. Grâce à l’opération, les asbl ont pu augmenter la qualité de l’accueil des familles qui vivent dans la pauvreté.

Je fais un don
Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK