Viva for Life

Plus d'infos

Témoignage Viva for Life : Angélique, mère célibataire, délaisse sa santé pour celle de ses enfants

Angélique, 38 ans, vit seule à Namur avec ses 5 enfants. Elle ne peut compter que sur elle-même. Victime de violences conjugales, elle en a gardé des séquelles psychologiques et physiques. Mais cette mère de famille se bat et fait passer en priorité ses enfants dont certains ont aussi des problèmes de santé.

Les frais scolaires, les médecins, les médicaments, les vêtements, les logopèdes, les psychomotriciens… les frais sont nombreux pour cette famille namuroise. A tel point qu’Angélique doit souvent reporter ses propres rendez-vous médicaux pour assurer ceux de ses enfants. Elle n’a pas de conjoint pour assumer avec elle les nombreuses factures.

Angélique se démène pour que ses cinq enfants aient à manger tous les jours, et compte beaucoup sur l’aide des colis alimentaires. Mais ça ne l’empêche pas de devoir souvent dépasser son budget, pour les collations de ses enfants à l’école, faire les courses, payer le loyer.

À LIRE AUSSI

Et la maman prend sur elle, pour sa famille.

On se dit : on a fait des enfants, ce n’est pas pour qu’ils aient des problèmes. Eux, ils n’y peuvent rien à la situation.

Comme Angélique, de nombreuses familles monoparentales ont de plus en plus de difficultés à joindre les deux bouts. D’après une étude récente de la Fondation Roi Baudouin, 80% des organisations de lutte contre la pauvreté ont vu leur public augmenter. Or pour aider toutes ces nouvelles familles touchées par la précarité, il faut des moyens supplémentaires ! Faites un don. 

Je fais un don

Important à savoir : jusqu’au 31 décembre 2021, tout don de minimum 40€ vous donne droit à une déduction fiscale de 45%.

En faisant un don de 100€ par exemple, vous paierez en réalité 55€.

Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK