Viva for Life

Plus d'infos

Sara De Paduwa réagit à l’histoire de Fabienne : "Ce n’est juste pas possible de ne pas pouvoir fêter l’anniversaire de ses enfants"

Pour Viva For Life, Olivia Grisard a recueilli les propos de Fabienne, une grand-mère qui ne travaille plus et vit seule avec ses 3 petits enfants.

Elle ne peut pas se permettre de fêter leur anniversaire ou de leur offrir les loisirs qu’ils voudraient. Elle n’a pas de grands moyens et doit jongler entre les factures et les choix difficiles à faire, notamment pour les enfants.

Il y a des fins de mois qui sont difficiles, tout est à calculer parce qu’on a un budget bien limité. Il y a les allocations familiales mais qui ne servent pas à grand-chose" explique Fabienne. Elle n’a pas les moyens pour les imprévus de la vie quotidienne car elle n’a qu’un salaire qui rentre. Donc dès qu’il y a un petit pépin, un enfant malade il faut aller à la pharmacie ou si l’école demande une activité ou quoi ce n’est pas possible.

Certains loisirs sont également inaccessibles avec son petit budget et il faut faire des choix. Elle ne peut pas se permettre de payer de l’équitation à l’un de ses 3 petits enfants à charge : Certaines activités qu’elles demandent je leur explique qu’on ne peut pas. Carlo De Pascale souligne qu’il y a des sports élitistes, ça se voit quand vous voyez les participants, il y a des sports qui ne permettent pas à tout le monde d’y participer.

Et pourtant les activités et les loisirs permettent aux enfants de sortir de leur solitude lorsqu’ils sont isolés “Le sport ça fait partie du développement, de l’éducation, y a un esprit” commente Sara qui reconnaît les bienfaits du sport sur les enfants.

Je fais un don

“Quand il y a plusieurs enfants, on s’abstient de le faire”

La petite fête ses 6 ans. On se dit qu’on va inviter des copains et des copines, il y a de belles activités. Mais pour 10 enfants c’est 180 euros. Comment voulez-vous qu’une famille donne 180 euros pour faire une fête d’anniversaire. C’est un budget et puis quand c’est l’anniversaire de l’autre, il faudra faire la même chose. Quand il y a plusieurs enfants on s’abstient de le faire. Forcément l’écoute de ce témoignage brise le cœur de Sara : “Ce n’est juste pas possible de ne pas pouvoir fêter l’anniversaire de ses enfants. Et puis Fabienne par-dessus tout a  déménager car la maison qu’ils louaient a été complètement sinistrée".

Seul on n’arrive à rien. Si chacun de nous participe maintenant, on peut tous ensemble améliorer la qualité de vie de ces enfants. Votre don a un impact. N’attendez pas qu’il soit trop tard, contribuez maintenant.

 

Je fais un don

Important à savoir : jusqu’au 31 décembre 2021, tout don de minimum 40€ vous donne droit à une déduction fiscale de 45%.

En faisant un don de 100€ par exemple, vous paierez en réalité 55€.

Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK