Viva for Life

Plus d'infos

Ryan, 11 ans : "Profitez-en bien quand vous avez ce que vous voulez"

La mission principale des Restos du Cœur est de servir, tout au long de l’année, un repas chaud, dans un endroit accueillant et chaleureux, aux personnes les plus démunies. Sara, Ophélie et Adrien ont pu écouter le témoignage de Sophie, aidée par cette association bien connue.

Sophie a 46 ans est la maman de Ryan de 11 ans. Elle a élevé toute seule son fils, son mari ne s’en étant jamais occupé. Elle a fini par faire un burn-out familial. Ryan a alors tout subi, celle-ci ne parvenant plus à l’élever correctement. Mais c’est sans compter l’amour que porte Ryan à sa maman. Sophie s’est relevée, et a fait appel aux Restos du Cœur. Tous les jours, elle vient y prendre gratuitement le petit déjeuner avec son fils.

Elle y reste la matinée car elle s’y fait des amis, elle y trouve un vrai lien socialElle prend également le repas de midi aux Restos. Elle y mange pour 1€ sur place et emporte le repas du soir de son fils. Elle se débrouille pour son repas à elle en soirée.

Les Restos du Cœur fournissent aussi des activités

Le concept des Restos du Cœur, c’est bien plus qu’une action contre la faim. Pour mieux aider et couvrir un maximum de besoins, les Restos du Cœur proposent de nombreux services. Social, médical, juridique, éducation… Le travail des Restos du Cœur ne s’achève pas une fois l’assiette terminée !

Ryan garde comme sa maman du lien social et peut réaliser diverses activités grâce aux Restos. "Cela me fait du bien de venir aux ateliers des Restos du cœur. Je me dis que nous on en a quand même besoin" explique-t-il.

Son rêve, devenir styliste, et cela grâce aux ateliers couture qu’il reçoit aux Restos du Cœur : "Je ferai des vêtements pour ma maman" assure-t-il.

Malgré les difficultés de la vie, le petit garçon témoigne toujours d’une grande complicité avec sa maman et témoigne d’une grande maturité :

Quand j’étais petit je voulais beaucoup de choses. Ma maman m’a expliqué que "non on a difficile avec l’argent et que si je veux certaines choses il faudra attendre. J’ai réfléchi et je me suis dit qu’elle avait raison.

Ne pas avoir peur de demander de l’aide

Anne-Laure Macq a interrogé dans le cube Sophie et Ryan. La maman atteste :

Il faut ravaler sa fierté parfois et ne pas avoir peur de pousser des portes, pour aller demander de l’aide.

Elle a pu rencontrer des personnes qui ont été un soutien pour elle : "avoir une épaule sur qui pouvoir s’appuyer de temps en temps, un petit sourire cela produit une grande chaleur".

Ryan fait encore preuve de lucidité dans le cube. Il comprend ce que lui raconte sa maman sur leur situation et encourage tout le monde à profiter du moment présent : "profitez bien quand vous avez des choses que vous voulez".

Pour que d’autres associations puissent effectuer leur travail essentiel auprès des familles, il faut se mobiliser !

Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK