Viva for Life

Plus d'infos

Quand travailler n'est pas suffisant pour subvenir aux besoins de son enfant

Sara, Ophélie et Adrien ont pu écouter le témoignage de Christine par téléphone, une maman qui a sollicité l’aide de l’association "L’Ouvre-Boîtes" suite aux larges dettes contractées dans son couple.

Christine et son compagnon travaillent pourtant tous les deux. Mais les dettes récemment accumulées font vivre au couple des moments particulièrement difficiles. Cette maman d’une petite fille a alors directement contacté Anne-Laure Macq pour demander l’aide de Viva for Life. L’animatrice a profité de l’opération pour recueillir son témoignage en direct par téléphone.

Christine insiste sur le fait que tout le monde peut rencontrer des problèmes financiers et que cela ne justifie en rien leur mauvais rôle de parent.

"Ce n’est pas parce qu’on est dans un moment difficile financièrement et qu’on n’arrive pas à donner de la joie ou des cadeaux comme on le voudrait qu’on n’est pas des parents honorables, qui voulons du bien à nos enfants" assure-t-elle. Elle poursuit :

On est des gens comme les autres. L’épée de Damoclès est au-dessus de tout le monde

Des divorces qui engendrent des difficultés

La situation difficile qu’elle connaît actuellement est arrivée suite à son divorce et à celui de son compagnon de leur premier mariage respectif. "C’est d’abord un divorce très difficile qui m’a mis par terre. J’avais de l’argent mais les choses de la vie ont fait que malheureusement mon compagnon divorce aussi mais lui avec en plus des dettes sur le dos car son épouse en avait contractées et il n’y avait pas de contrat de mariage" raconte-t-elle. Son compagnon a donc hérité des dettes de son ex-femme.

Christine insiste sur le travail que tous les deux fournissent pour tenir jusqu’à la fin du mois :

On est travailleurs, on n’est pas assis dans le fauteuil du matin au soir

Elle détaille : "Mon compagnon a deux jobs. Il fait vraiment tout ce qu’il peut pour son enfant".

Christine voudrait pouvoir faire des activités avec sa fille

Le couple ne peut malgré tout ne s’octroyer aucune sortie ni prévoir aucun cadeau à leur fille. Christine dévoile : "Parfois, pendant les congés scolaires, ce qui me fait mal c’est que je voudrais l’inscrire pour qu’elle fasse du sport et rencontre d’autres enfants (mais je n’en ai plus les moyens). Je voudrais aussi l’emmener une fois au cinéma ou visiter un musée mais on ne sait pas le faire".

Cette mère de famille a finalement décidé de contacter Anne-Laure Macq car elle ne parvenait plus "à joindre les deux bouts". L’animatrice l’a mise en contact avec l’asbl "L’Ouvre-Boîtes" qui aide les personnes précarisées par des services de "distribution, d’animation, de formation et d’éducation".

Elle a rencontré la directrice de cette association. Celle-ci lui a proposé son aide, pour que sa fille puisse suivre un cours de musique ou de danse. Elle s’en réjouit : "J’ai reçu un très bel accueil, de la part de Viva for Life aussi".

Enfin, Christine déplore cependant le regard d’autrui sur la situation qu’elle vit :

Malheureusement la plupart des gens ne vous voient plus de la même manière quand vous avez un couac financier, que vous n’avez pas cherché.

Pour que d’autres associations puissent effectuer leur travail essentiel auprès des familles, il faut se mobiliser !

Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK