Viva for Life

Plus d'infos

Pholien à Viva for Life : "Sur Koh-Lanta, on a très faim mais c’est un choix. Certains enfants ne l’ont pas"

Candidat emblématique de Koh-Lanta : L’Ile des héros et plus récemment chroniqueur dans l’émission 100% Sport tous les dimanches soirs sur la RTBF, Pholien Systermans est venu rendre visite au cube de Viva for Life. Il y a notamment évoqué les difficultés rencontrées sur l’île face à la faim et rappelle que de nombreux enfants y sont confrontés sans pour autant en avoir le choix.

Pholien Systermans, le candidat belge de la sixième édition spéciale de l’émission de téléréalité Koh-Lanta, était l’un des nombreux invités de la terrasse Viva for Life lors de cette cinquième soirée en compagnie d’Ophélie Fontana et Sara De Paduwa. Le nageur en a profité pour expliquer ce qui l’avait encouragé à participer à l’émission d’aventure et les difficultés auxquelles il a dû faire face : "Le plus dur, ce sont les conditions extrêmes et les autres parce qu’on ne sait pas ce qu’ils pensent, ni s’ils sont sincères avec nous. Et les émotions. Dès le premier jour. Ce sont vraiment les montagnes russes et ce qui fait tenir, c’est le mental", commence-t-il.

Ophélie ne manque pas de remarquer les similitudes avec l’expérience vécue dans le cube Viva for Life : "C’est l’enfermement et là-bas, c’est l’isolement. Et puis un autre point commun, c’est ce manque de nourriture. Nous, ce n’est pas qu’on ne mange pas, mais c’est uniquement du liquide donc il y a une certaine frustration", enchaîne l’animatrice.


► A lire aussi : Sara bouleversée par les mots de Marie : "Vous venez de me donner une leçon de vie !"


Un jeu pour se rendre compte de la réalité

En à peine deux semaines d’aventure, Pholien explique avoir perdu 12kg. Le chroniqueur sportif estime que le jeu lui a permis de comprendre ce qu’est souffrir de la faim : "Koh Lanta, ça m’a justement apporté cette expérience. On est ici pour Viva for Life et on voit que des enfants n’ont pas l’occasion de manger tout ce qu’ils veulent, de ne pas avoir les collations dont ils ont envie. C’est une situation très compliquée et c’est pour ça que je suis fier d’être là aujourd’hui".

Pholien explique ensuite qu’il est inacceptable de vivre ça au quotidien.

Ce n’était pas la réalité, je l’ai choisi. Je savais que ça allait s’arrêter à un moment et malheureusement certains enfants aujourd’hui n’ont pas cette chance. C’est clair que ça fait réfléchir et ça a beaucoup changé ma mentalité

Depuis 7 ans, vos dons ont sans aucun doute contribué à l’amélioration des conditions de vie de ces familles. Malheureusement, ce n’est pas fini, bien au contraire… la pauvreté continue de faire des ravages dans de nombreux foyers et c’est pour cela qu’on est là et qu’on se mobilise ensemble.

Je fais un don
Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK