Viva for Life

Plus d'infos

Louise, mère de famille : "Je suis enceinte et en training parce que je ne sais pas m'acheter de pantalon de grossesse"

Louise a été interrogée par Sarah Devaux sur la situation qu'elle vit actuellement. Elle et son mari ont perdu leur emploi coup sur coup. S'ils bénéficient de l'aide d'une association de Colfontaine pour la nourriture, cela ne suffit pas encore.

Louise est maman d'un petit garçon de deux ans et attend une petite fille au mois d'avril. Elle et son mari ont malheureusement perdu leur emploi l'un après l'autre : "de 3000€ par mois, on passe à 1000€ avec 1100€ de factures. Donc les courses on doit oublier".

Les deux parents, pour continuer à nourrir leur enfant, se sont tournés donc vers une association, "La petite maison du Peuple", de Colfontaine, qui lutte contre la pauvreté et la malnutrition infantile.

Celle-ci leur fournit des colis alimentaires pour nourrir leur famille : "Avec les petits sous qu'on a de côté, 4 ou 5€, on vient chercher un colis. Cette somme nous aide pour la semaine et des fois ce n'est pas suffisant car un petit bout de deux ans ça mange tout le temps".

"J'espère que personne d'autre ne va vivre cette situation"

Louise fait donc passer le confort de son enfant mais aussi celui de son mari avant tout car malgré cette aide alimentaire, cette famille vit encore dans la pauvreté : 

Je suis une maman protectrice, c'est mon fils avant tout. Moi je passe après, même après mon homme.

Elle poursuit : "Quand mon mari a besoin de quelque chose, je lui dis, va le chercher. Moi je n'ai plus de pantalon, je suis enceinte et je suis en training parce que je ne sais pas m'acheter de pantalon de grossesse".

Malgré les difficultés financières, Louise, comme beaucoup d'autres personnes dans son cas, relativise en se disant que d'autres personnes vivent des situations encore plus compliquées qu'elle :

On se dit toujours ça arrive aux autres mais bien au contraire c'est arrivé au mauvais moment pour nous. J'espère que personne d'autre ne va vivre cette situation aussi mais je sais bien qu'il y a des personnes qui sont dans des situations encore beaucoup plus précaires que nous.

Elle ajoute : "Je me demande comment ils font parce qu'il m'arrive des fois de pleurer parce que même pour des langes, je m'amuse des fois à mettre des langes de piscine pour mon fils parce que je n'ai plus de langes à lui mettre et je n'ai pas 10€ pour aller lui chercher un paquet".

"La Petite maison du Peuple" propose aussi des moments récréatifs, de l'art culinaire pour avoir une alimentation équilibrée malgré le manque d'argent ainsi qu'un vide dressing.

Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK