Viva for Life

Plus d'infos

Le témoignage d'un ancien collègue et la fatigue mettent les émotions de Sara sens dessus dessous

Déjà plus de 80 heures de direct pour nos trois animateurs. Rien d’étonnant à ce que la fatigue s’empare d’eux et que l’émotion soit au rendez-vous.

Ce fut le cas de Sara ce matin vers 8h30 lorsque Jean-Marc, un ancien collègue (RTBF Mons), est venu parler pour la première fois de la précarité à laquelle il a dû faire face lorsqu’il était plus jeune suite au décès de sa maman.

"Ce sont des choses cachées que je dévoile ici, je n’en ai jamais beaucoup parlé car ce n’est pas évident. Il fallait que j’en parle un peu", révèle Jean-Marc. Et Sara de répondre : "Mais vous en êtes sorti Jean-Marc, la tête haute. On vous sent encore marqué car ça laisse des cicatrices qu’on ne peut pas réparer".

Quelques minutes plus tard, alors que le journaliste sportif Samuel Grulois entre en studio, Sara est envahie par l’émotion. Elle révélera plus tard que la fatigue s’empare d’elle.

Le témoignage de Jean-Marc nous rappelle à quel point tous ces enfants en situation de précarité ont besoin de nous et à quel point nos dons sont importants. Pour soutenir Viva for Life, c’est par ici, n’hésitez plus !

Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK