Viva for Life

Plus d'infos

"La précarité n'est pas que monétaire, elle est aussi sociale"

Parmi les nombreuses familles monoparentales, on retrouve souvent des mamans seules... Cet isolement crée beaucoup de difficultés, et pas seulement financières ! La précarité les pousse parfois à se couper du monde... "Les Fleurs du bien" se donne pour mission de recréer les liens sociaux.

"Ma fille passe en priorité !"

Christelle, 38 ans, est maman d'une petite fille, Emma. Depuis son arrivée au monde, Christelle est comblée. "Cela fait dix mois que mademoiselle est là et c'est mon rayon de soleil. Sans elle, je ne saurai plus vivre" nous confie-t-elle. 

J'avais peur de ne pas savoir m'en occuper mais maintenant qu'elle est là, je ferais tout pour elle !

Christelle se prive de restaurant, de cinéma ou encore de nouveaux vêtements pour ne pas se retrouver bloquer à la fin du mois et continuer de subvenir au besoin de son petit rayon de soleil. En effet, cette jeune maman insiste : "Ma fille passe en priorité !

Un espace de liberté

Isabelle Caron est éducatrice spécialisée dans l'ASBL "Les Fleurs du Bien". Elle apporte du soutien aux familles...

Les personnes viennent déposer leur mal-être. Ce sont des femmes peinées qui ont un sacré parcours...

"Les Fleurs du Bien" offre à ces femmes un espace pour se décharger et respirer. En venant plusieurs fois par semaine, les femmes créent un véritable lien avec les éducatrices et les autres mamans du centre. "Notre rôle est d'expliquer comment devenir parent. C'est notre travail quotidien avec ces familles !" nous explique la responsable de l'association. 

La précarité n'est pas que monétaire. Elle implique également la rupture de lien social. Grâce à des associations comme "Les Fleurs du Bien", ces personnes peuvent retrouver ces liens perdus !

Newsletter Viva for Life

Le temps de l’opération, suivez nos animateurs dans le cube de Viva for Life et soyez informé des défis réalisés.

OK